Aller à…
RSS Feed

29 septembre 2020

Israël : Netanyahou, inculpé…



Le procureur général d’Israël vient d’inculper le Premier ministre Bibi Netanyahou dans trois affaires. L’annonce intervient à un moment d’impasse politique. Cela pourrait aider à la résoudre.

Israël a organisé deux élections législatives cette année, qui se sont toutes deux soldées par une impasse politique. Ni le Premier ministre Netanyahou du Likoud, ni le chef de la coalition bleue et blanche, Benny Gantz, n’ont réussi à former un gouvernement. Tous deux ont été incapables de trouver suffisamment de voix supplémentaires pour former une coalition et obtenir la majorité.

Maintenant, le parlement a 21 jours pour trouver une majorité. Cela échouera probablement et une troisième élection semble inévitable.

Il est curieux que le procureur général d’Israël ait utilisé ce moment pour finalement accuser Netanyahou :

Le procureur général Avichai Mendelblit a annoncé jeudi que le Premier ministre Benjamin Netanyahou serait inculpé de corruption, de fraude et d’infraction dans trois affaires de corruption, appelées affaires 4000, 2000 et 1000.

Dans le cas le plus grave, Netanyahou aurait modifié la réglementation en échange d’une couverture de presse plus favorable :

L’affaire 4000 est considérée comme la plus grave et concerne un prétendu accord de corruption entre Netanyahou et l’homme d’affaires Shaul Elovich, qui contrôlait la société de télécommunications Bezeq et le site Walla News. Selon l’acte d’accusation, Netanyahou et Elovich ont signé un accord d’échange de services dans lequel Netanyahou – en tant que ministre de la Communication – orientait les démarches réglementaires liées directement aux activités et aux intérêts d’Elovich, qui aurait rapportées quelque 500 millions de dollars au tycoon.

En contrepartie, selon l’acte d’accusation, Netanyahou et son épouse Sara ont demandé, de manière consistante, de modifier la couverture du site Web Walla News afin de servir les intérêts des Netanyahou et de cibler leurs opposants. Elovich aurait demandé aux éditeurs du site Web de se conformer aux exigences de Netanyahou.

Elovich, éditeur de Walla et Arnon Mozes, éditeur du groupe de médias Yedioth Ahronot, seront également mis en accusation pour corruption.

Les accusations sont connues depuis assez longtemps et le moment choisi pour l’annonce officielle semble politique.

Netanyahou va maintenant subir d’intenses pressions pour démissionner. C’est surtout sa personnalité qui a empêché la formation d’un nouveau gouvernement. S’il devait être démis de ses fonctions au cours des 21 prochains jours, le Parlement pourrait peut-être former un gouvernement et éviter une troisième élection.

Mais Netanyahou se battra bec et ongles pour obtenir et conserver l’immunité. Il essaiera de délégitimer le pouvoir judiciaire et utilisera tous les trucs possibles pour rester en poste.

Cela le rend encore plus dangereux que d’habitude.

Il pourrait même décider de faire quelque chose, comme commencer une grande guerre, pour empêcher son éviction du pouvoir.

Le Liban, la Syrie et l’Iran doivent faire attention.

Moon of Alabama

Traduit par jj, relu par Hervé pour le Saker Francophone



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut