Aller à…
RSS Feed

25 septembre 2020

Appel pour le 5 décembre 2019 – Les moutons enragés



J’ai reçu ce texte de Pierre O.C. pour diffusion. Je ne suis pas d’accord, sur le fait d’emmener les enfants dans ces manifestations, Pierre pense que la police n’osera pas tirer sur les enfants. J’ai un gros doute là dessus. Elle n’hésite pas devant les handicapés, les personnes âgées, alors les enfants….. Laissez vos enfants à la maison, ne les exposez pas aux gaz ou à la violence car, personne ne sait comment ça va évoluer. Pour le reste, prenez vos responsabilités.

******

Je manifeste,Tu manifestes,Il manifeste, Nous manifestons, Vous manifestez   Ils manifestent…

Conjuguons nos efforts pour la liberté, l’égalité et la fraternité, nous sommes tous dans le même camp et très nombreux mécontents. 

le 05 décembre, amenez vos enfants, l’avenir est entre leurs mains.

Ecoliers, collégiens, lycéen, étudiants, parents, grands parents, retraités, urgentistes, policiers, femme de CRS, cheminots, pompiers, travailleu(ses)rs, chômeu(ses)rs, r-mistes, syndicalistes, professeur(e)s, infirmier(e)s, médecins, féministes, machistes, musulman(e)s, juifs(ves), catholiques, protestants(es), de droite, du centre, de gauche, gilets jaunes, foulards rouge, partisans(es), anarchistes, hétérosexuels(les), homosexuel(les), trans-genres, climato-sceptiques, carbo-centristes, stéphanois(es), lyonnais(es), parisiens(es), marseillais(es), bobos, prolos.

Nous voulons tous la même chose pour nos enfants et si nous les écoutions d’avantage, leurs petites têtes regorgent d’idées et de bon sens, mais ne comprennent pas le monde des adultes. 

Nous sommes tous dans le même camp, mais pas dans le même que Lallement, quel dommage pour lui, il risque de se retrouver un petit peu tout seul fasse à une marée humaine qui inondera les rues.

Le 05 décembre, amenez vos enfants pour manifester, ils manqueront l’école qui entre nous s’effondre. Dites le à leurs instits, qu’ils rejoignent aussi les rangs pour pouvoir enfin instruire ces petits et arrêter de les formater pour les ranger dans une case bien trop étroite pour leurs rêves démesurés.

Mettez vos enfants en premières lignes, les CRS n’oseront pas tirer, en deuxième ligne mettez les black-blocks qui protégerons nos enfants mais se tiendront sagement derrière, rangeant cette fois leurs idéaux pour voir si la non violence à la Gandhi ou à la Martin Luther King fonctionne encore. Les enfants sont la clé et ne veulent et ne comprennent pas cette violence. Aidons les à faire de ce monde, le leur.Enlevons le R de révolution et arrêtons de faire de tourner en rond dans cette cage qu’ils appellent démocratie. Mettons nos égaux de coté et écoutons enfin les enfants, apprenons d’eux pour savoir dans quel monde ils veulent vivre?

Dans cette manifestation derrière les blocks, les pacifistes d’extinctions rebellions tempérerons un peu, avec les jeunes pour le climat. Les retraités devront être là aussi en avant dans le cortège pour que la marche s’adapte à leur rythme pour ne pas les épuisés. Ils ont assez bossés, assez cotisés mais pas pour faire la queue au resto du cœur. 

Les cheminots, syndicalistes, pompiers, policiers, urgentistes suivront avec ou sans leurs gilets jaunes, avec ou sans leurs pancartes et revendications. Parfois il faut savoir abdiquer et changer de déguisements, ceux de là haut le savent bien, parfois il revêtent leurs costumes de ministres, puis ils les changent pour celui de pdg d’entreprise du cac40. Parfois ils sont pro-palestiniens, d’autre fois pro-israéliens, leurs vestes se tournent et retournent a une vitesse parfois déconcertante.

Cette manifestation est celle de la jeunesse qui voit, entends et s’aperçoit doucement dans quel monde elle vit. Nous n’avons nul besoin de leader, nul  besoin de Greta Thumberg, nul besoin d’Eric Drouet ou de quelconque homme politique. La politique s’est nous, la république n’a plus raison d’être. Nous n’avons plus à élire des représentant qui ont justement oublié par qui et par qui ;  ils avaient été mis en place et devait rendre des comptes.

Cette jeunesse voit ses parents discuter des horreurs du monde. Elle voit parfois des images à le télévision, dans les journaux ou sur internet. Et moi là dedans je ne sais plus quoi expliquer à ma fille, à part que le monde est devenu fou à cause d’une poignée de privilégié qui asservit encore et encore un peuple lessivé, assaillit de toute part par un état devenu voyou et sans cœur.

Cette démocratie où des gens perdent un œil pour avoir exprimé pacifiquement une colère saine et juste; où des handicapés se font tabassés ou gazés car ils sont venu manifester; où des jeunes filles se font violés ou poignarder par des hommes devenus fous. 

Où d’autres hommes dit politiques mentent ouvertement et se font réélire encore et encore par ces moutons pas encore prêt à la rage de vivre dans une société saine. 

Où des enfants se noient en méditerranée, leurs pays pillés pour nos intérêts fuient et veulent aussi vivre simplement et croquer dans ce gâteau que de rare personne partage.

Ce monde où les grands patrons détruisent la planète avec un grand sourire en nous expliquant que le problème c’est nous, et les gaz d’échappement de nos voitures. 

Bref il y a des trucs que je ne comprends pas à part que je vois la jeunesse s’apercevoir que de partout dans le monde les foyers contestataires grondent, comme un volcan en éruption prêt à cracher sa lave pour faire un paysage nouveau.

Tous un tas de signes sont présents, là devant nos yeux et celui de nos enfants.

Des signes avec un s comme pour conjuguer au pluriel toutes les luttes des peuples à travers le monde.

En Algérie, en Bolivie, au Chili, a Djibouti, en Equateur, en France, en Grèce, à Hong-kong, en Italie, Je pourrais continuer de dérouler l’alphabet jusqu’au Zimbabwe.

Les peuples du monde entier se soulèvent et vont dans la rue. la France à toujours été un exemple et sa devise fait encore vibrer : liberté, égalité, fraternité. 
Les peuples ne veulent plus de cet ancien monde où les inégalités ne font que prospérer, où 1% de la population détient plus de richesses mondiales que les 99% restants. Leur richesse n’existe que parce que nous le voulons bien.
Avant qu’il ne soit trop tard il faut se mobiliser et reprendre le pouvoir, nous avons tout les savoirs entre nos mains, dans nos têtes et celles de nos aînés. 

Nos « dieux », nos « maîtres » ne le sont que parce que nous les avons mis a ce poste, là où ils sont devenus experts. Ils sont devenus expert dans le pouvoir car nous leurs avons laissé cette place. il ne savent rien faire d’autre que de donner des ordres, manipuler, nous faire croire qu’ils savent et que nous avons besoin d’eux, mais ils se trompent et vous le savez.

Ils ne savent ni soigner, ni enseigner, ni faire une soudure, ni faire à manger, ni faire du vin, ni construire une maison, ni planter un clou, ni faire du fromage, ni réparer une voiture, ni faire une lessive, ni faire du pain, ni jardiner, ni vivre sans argent. Ils ne savent rien faire et ont besoin de nous pour vivre, construire leurs maison et se nourrir. 

Nous, nous n’avons pas besoin d’eux. Nous sommes le pouvoir et l’avons entre nos mains par la force de nos connaissance et la volonté de laisser un monde digne et juste pour nos enfants. Nous avons le savoir faire, et il est maintenant, trop tard pour eux car ils ont oubliés et ne savent plus rien faire. La richesse est en nous pas dans le coffre des banques qui asservissent les hommes encore un peu plus. 

Tous le monde a aimé Matrix. Tous, nous avons pu nous identifier à Néo ou a l’un de ses amis. Mais vous, quelle pilule choisissez vous, celle qui fera de vous un être nouveau dans un monde redevenu beau. Ou choisissez vous encore l’autre pilule qui a toujours autant de mal a passer, et qui de plus en plus vous étouffe.

Nous avons les moyens de production, des entreprises, un savoir faire, un aéroport rentable, il n’est pas à vendre et il nous appartient. Nous avons un beau pays ou des gens du monde entier s’y pressent pour venir visiter nos mille paysages, notre culture, notre gastronomie, nos universités, nos idées.

Laisserons nous encore vendre tous ceci par le VRP de l’Elysée ou ces dieux, et maîtres n’ont désormais plus leurs places ?

Merci d’avoir lu ce texte, s’il vous parle, partagez le, s’il y a des fautes, corrigez le, si il faut le remanier, faites vous plaisir.
jean merderie

« Un soir, dans le vent
Je rejoindrai les partisans
De ceux qui ont de l'amour pour la vie
Un soir, dans la nuit
Il suffira d'un instant
Pour comprendre la force d'être unis »
Extrait des paroles « Du vent » de Mano Solo.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut