Aller à…
RSS Feed

30 septembre 2020

Un sursaut gamma d’une puissance sans précédent intrigue les scientifiques – vidéo




Des astronomes américains et européennes ont observé en janvier 2019 un très fort sursaut de rayons gamma qui dépasse par sa puissance les sursauts similaires observés auparavant, indique le site du projet Hubble.

Baptisé GRB 190114C, un sursaut gamma dont l’énergie est équivalente à environ un téra-électron-volt, c’est-à-dire un sursaut émettant 1.000 milliards de fois plus d’énergie par photon que la lumière visible, a été enregistré par plusieurs télescopes en janvier 2019. Cet événement est désormais considéré par les chercheurs comme une étape importante en astrophysique des hautes énergies.

«Les observations de Hubble suggèrent que la source de ce sursaut particulier se trouvait dans un environnement très dense, au beau milieu d’une galaxie brillante située à une distance de cinq milliards d’années-lumière», explique Andrew Levan de l’Institut de mathématiques, d’astrophysique et de physique des particules du département d’astrophysique de l’université Radboud de Nimègue, aux Pays-Bas.

Les astronomes ont utilisé le télescope spatial Hubble ainsi que le très grand télescope de l’Observatoire européen austral et le grand réseau d’antennes millimétrique/submillimétrique de l’Atacama pour étudier la galaxie en question. La caméra à large champ du télescope Hubble a également été utilisée pour comprendre si deux galaxies en interaction auraient pu contribuer à l’émission d’une telle quantité d’énergie.

Le sursaut s’est produit dans la région d’une galaxie massive, ce qui aurait pu être crucial pour la compréhension du sursaut, car d’habitude de pareils phénomènes sont observés dans d’autres conditions.

«Les scientifiques tentent depuis longtemps d’observer les émissions à très haute énergie lors des sursauts gamma. […] Cette nouvelle observation est un pas essentiel en avant dans notre compréhension des sursauts gamma, de leur environnement immédiat et du comportement de la matière lorsqu’elle se déplace à 99,999% de la vitesse de la lumière», indique Antonio de Ugarte Postigo de l’Institut d’astrophysique d’Andalousie, en Espagne.





Source link

Mots clés: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut