Aller à…
RSS Feed

29 septembre 2020

un impeachment pour sauver le droit seigneurial américain de prélèvement sur les richesses de la planète



En effet, quelle infamie pour un Président américain de s’intéresser plus aux agissements mafieux de citoyens américains, qu’aux intérêts d’un Etat étranger!

Car finalement, personne ne s’intéresse dans le clan globaliste à ce que les Biden ont fait en Ukraine (voir notre texte ici). Papa Biden, alors vice- président sous le très gentil Obama a profité de la prise de contrôle officielle de l’Ukraine par les Etats-Unis après le Maïdan de 2015 pour placer fiston Biden au conseil d’administration d’une des plus importantes sociétés ukrainiennes gazières. Un détail. Et en jetant un oeil sur les auditions au Congrès, cette question est totalement écartée. Il est vrai que déjà à l’époque, la porte-parole de la Maison-Blanche, donc d’Obama, avait déclaré qu’il n’y avait aucun conflit d’intérêts puisque les Biden agissaient comme … de simples citoyens (sic!). Des simples citoyens avec papa vice-président des Etats-Unis, ça aide à être simple.

Aujourd’hui, le discours est encore plus fantoche. Voici les explications données :

L’une des enquêtes évoquées lors de l’appel du 25 juillet visait l’ex-vice-président démocrate Joe Biden, dont le fils Hunter a siégé pendant quelques années au conseil d’administration de la société gazière ukrainienne Burisma. Le propriétaire de cette société a un temps été visé par une enquête pour corruption. L’autre enquête concernait des allégations de collusion entre l’Ukraine et la campagne de la démocrate Hillary Clinton lors de la présidentielle de 2016, démenties par les épreuves de faits réalisées par les grands médias.

Donc, les médias ont remplacé la justice, car il est bien connu que, tout d’abord, les médias ont des compétences judiciaires et, qu’ensuite, ils sont encore plus indépendants que la justice sans avoir à s’embarrasser avec les garanties processuelles de la défense. Et ces déclarations sont faites le plus sérieusement du monde.

Bref, il faut charger Trump pour “abus de pouvoir à des fins personnelles” – puisque Biden est une victime innocente de la campagne politique du Président américain, point final, ça ne se discute pas, les médias l’ont dit :

Les démocrates soupçonnent le président d’avoir abusé de son pouvoir en cherchant à extorquer aux dirigeants ukrainiens la tenue d’enquêtes favorables à sa réélection en utilisant comme levier une aide militaire dont les Ukrainiens avaient désespérément besoin.

Les élus démocrates espèrent que le récit, de la bouche même de diplomates et de responsables de la sécurité nationale alertés par le comportement du président américain, aura une charge suffisamment puissante pour convaincre l’opinion publique de la légitimité d’une procédure de destitution.

N’oubliez pas, l’Ukraine se “bat contre l’agression de la Russie” et ainsi Trump laisse l’Ukraine toute seule face au monstre monstrueux russe. Voici ce que l’on peut lire dans les annonces du New York Times de ce matin:



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut