Aller à…
RSS Feed

1 octobre 2020

Multipliant les crimes, Israël déclenche une nouvelle guerre contre Gaza



Israël a affirmé avoir tiré des missiles sur des groupes qui lançaient delectronic intifadaes roquettes sur Israël et le Jihad islamique aurait confirmé la mort de l’un de ses combattants. L’armée israélienne d’occupation a également prétendu qu’elle ciblait des installations de fabrication et de stockage d’armes souterraines, ainsi que des camps d’entraînement appartenant au Jihad islamique.

Benjamin Netanyahu, Premier ministre israélien, a déclaré dans un discours télévisé que l’assassinat d’Abou al-Ata avait été approuvé il y a 10 jours.

« Ce terroriste a tiré des centaines de roquettes et planifié de nouvelles attaques », a déclaré Netanyahu. « Il était une bombe à retardement. »

« Nous ne sommes pas intéressés par l’escalade mais nous y répondrons si nécessaire », a ajouté Netanyahu.

Aviv Kohavi, le chef d’état-major de l’armée israélienne d’occupation, a déclaré qu’Abou al-Ata « avait agi de toutes les manières possibles pour saboter les tentatives de maintien du calme avec le Hamas ».

« Nous nous préparons à l’escalade au sol, dans l’air et la mer », a ajouté Kohavi.

Les commentateurs israéliens ont émis des doutes sur la date et les motifs de l’assassinat d’Abou al-Ata.

Chemi Shalev, écrivant pour le quotidien israélien Haaretz, a laissé entendre que Netanyahu avait pour objectif de saboter les chances de voir la Liste commune, une faction parlementaire composée principalement de citoyens palestiniens d’Israël, conclure un accord pour soutenir un gouvernement dirigé par Benny Gantz.

Gantz, le chef de l’Alliance bleue et blanche, tente actuellement de former un gouvernement après l’échec de Netanyahu à la suite des élections peu concluantes en Israël en septembre. Alors que les négociations pour une coalition se poursuivent, Netanyahu reste le chef du gouvernement intérimaire israélien.

Gantz a nié que l’évolution de la situation affecterait les négociations de la coalition et a déclaré que l’armée israélienne avait pris la « bonne décision » en assassinant Abu al-Ata.

Plusieurs médias en langue hébraïque ont rapporté mardi que Netanyahu avait décidé l’assassinat d’Abou al-Ata après que des tirs de roquettes depuis Gaza l’avaient forcé à quitter la scène lors d’un rassemblement organisé une semaine avant les élections de septembre.

« Netanyahu était furieux et a immédiatement fait pression sur les hauts responsables de la sécurité pour qu’ils approuvent l’assassinat d’Abou al-Ata », selon le Times of Israel, mais l’opération avait été reportée.

Ismail Haniyeh, le responsable de l’aile politique du Hamas, a accusé Israël de tenter de saper « la voie qui mène au rétablissement de notre unité nationale » en assassinant Abu al-Ata. Le mois dernier, le Hamas a indiqué qu’il était prêt à organiser des élections, qui n’ont plus eu lieu depuis la victoire législative surprise du groupe de la résistance en 2006.



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut