Aller à…
RSS Feed

27 septembre 2020

LES OUBLIES A LA BCE




15 pays de 173 millions d’habitants non représentés à la BCE : C’est la zone euro afrique, avec 1000% de dépréciation monétaire, la faute à la BCE, non à la France ou au Franc CFA.

LES OUBLIES A LA BCE
Tel est le constat et calcul de l’économiste René Ducret, africain & spécialiste de l’Afrique  : Diplomate Plénipotentiaire, Avocat & Conseiller Spécial Présidentiels de divers Etats, mais aussi Président du Worcop (organisation d’Etats africains visant leur défense économique & juridique et leur développement durable diversifié), qui s’insurge tout d’abord du fait qu’ils ne soient pas représentés à la BCE ! : Alors que parmi les 19 qui le sont, certains ont une population de 4 à 500 000 (Luxembourg, Malte) ou de 1 à 2 millions seulement (Estonie, Lituanie, Slovénie).

« Une anomalie de ne pouvoir participer à la Gouvernance de leur monnaie et de leur politique économique & monétaire, ni même de faire entendre leur voix : Une véritable perte de souveraineté et d’indépendance et une mise sous tutelle, rappelant le temps du colonialisme.

Ceci n’étant point une critique du Franc CFA, bien au contraire, mais la volonté de défendre leur monnaie, donc l’Euro, puisque le franc est convertible & indexé à parité fixe avec celui-ci. Revenant de facto au même que d’avoir l’Euro pour monnaie : Enorme avantage séduisant, sans cette politique irrationnelle et contre-productive, de ”dumping monétaire” (guerre des monnaies) de la BCE (*), déjà fustigée par Donald Trump et par Angela Merkel

Une politique paupérisante, responsable de cette crise en Europe du pouvoir d’achat, (Gilets Jaunes) l’Euro valant il y a 10 ans 50 % de + contre toutes les devises ! (voir le sujet N°1 en tête de REFORMATEUR.com, et l’émissionTV -N°1-, à la fin). Et dangereuse, ayant failli faire imploser & anéantir 2 fois, où j’ai du intervenir, l’Euro,victime de spéculation internationale

Une paupérisation pire pour la zone euro africaine subissant aussi cette augmentation de 50% de sa dette et de ses importations, et à l’inverse une diminution de 50% de la contre-valeur de ses réserves.. Mais ceci après la dévaluation de 50% décidée en 94 par la France & le FMI !

Schématiquement : Si 100 Francs de réserve pouvait régler 100 Francs d’import ou de dette, en 94 : Cette réserve de 100 a donc une contre-valeur en devises divisée par 2. Quant à ces achats ou dettes de 100, toujours libellés en Dollars, ils se trouvent multipliés par 2 en Francs. Et en 2019 : ces 100 de départ en réserve se retrouvent au final, en devises, divisées par 3,5, mais, inversement, ces mêmes achats ou dettes de 100 sont eux multipliés par 3 (200% x150 %= 300%). Donc, même en faisant abstraction de la dépréciation survenue entre 1994 et 2008, nous en sommes déjà à (3,5 X 300 % =) + de 1000% de pénalisation.

Il y a 3 ans je publiais « La BCE doit cesser de ruiner l’Afrique», car elle provoque cette paupérisation, ces exodes de population, ces réfugiés économiques et vagues de migrants. Dès lors, 23 des 25 pays les + pauvres du monde par habitant sont africains. (source FMI)

Les possibilités d’acquérir ainsi leurs biens ou ressources naturelles à vil prix (de change, pour pays à monnaie forte) menacent là encore leur indépendance économique », conclut René Ducret, indiquant qu’il va ”oeuvrer pour pouvoir représenter et défendre, à la BCE, ces 15 pays et leurs 173 millions de citoyens, et obtenir au moins 2 autres sièges : pour l’UEMOA & la CEMAC, en appellant à la mobilisation et au rassemblement autour de lui, et au moins au soutien, ceci tant des Personnalités que des Etats et Organisations. ([email protected])

(*) LES 4 PRINCIPAUX MECANISMES BAISSIERS DU ”DUMPING” DE LA BCE SONT :

Les déclarations baissières douchant les attentes des Marchés, le QE quantitatif (Une aberration économique, testée avant sans succès par un seul kamikaze: Le Japon) . Et une autre hérésie qui restera dans les annales de l’Histoire des aberrations économiques  : Les taux négatifs, favorisant les bulles immobilières et boursières. Mais générant de facto un 4ème mécanisme baissier automatique, puisque l’Euro devient alors 1ère monnaie mondiale d’emprunts, aussitôt vendus pour être convertis en devises.

Le tout est dangereux, ayant déclenché à 2 reprises des spirales infernales spéculatives qui auraient pu imploser l’Euro, réduit à zéro, sans les interventions massives concertées des banques centrales que j’avais sollicitées. Et auraient ruiné ces 2 zones euro de 34 pays (19+15)

Angela Merkel, dans son discours de Munich, a indiqué que cette politique était orientée vers de tous petits pays (ne représentant pas 1 % de la zone euro). Elle est totalement même contre-productive puisque 75 % des échanges commerciaux de l’Europe sont…intra-européens

De par le surencherissement de 50 % des matières premières et autres produits importés rentrant dans les fabrications encore produites en europe et non délocalisées ou externalisées, cela revient en réalité plus cher à produire avec cette politique. Nonobstant le surencherissement de 50 % des produits pétroliers et surtout de la dette, et l’appauvrissement de 50 % de réserves d’euros. Le Dumping monétaire n’a jamais eu d’incidence bénéfique, bien au contraire, dans les pays hautement industrialisés : Pour preuve la Suisse, malgré la force historiquement élevée de sa monnaie, qui a même dépassé l’Euro et le Dollar, alors qu’elle fût à parité (égalité) avec le Franc Français, n’a jamais eu une économie aussi prospère.

La BCE doit donc cesser sa politique paupérisante, et avoir des taux supérieurs (1 à 2 points) au dollar pour que l’Euro offre un rendement attractif. L’Histoire économique nous rappelle que ses périodes fastes étaient celles de taux élevés.En 1993, ils étaient même de 13 % !


Alter Info
l’Information Alternative



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut