Aller à…
RSS Feed

28 septembre 2020

Phare guidant les nations éprises de liberté



L’autre jour, un enseignant pédéraste de lycée du New Jersey a été arrêté ; il avait sollicité des relations sexuelles auprès d’un de ses élèves mineurs. Le même jour, nous avons appris que le conseil municipal de Washington faisait pression pour légaliser la prostitution des mineurs. Qu’est-ce que ces deux histoires ont en commun ? Chacune est l’exemple d’un autre jour dans les États-Unis de 2019.

On dirait qu’aucun jour ne passe sans que des préadolescents ne soient ouvertement abusés par des pervers LGBTQP, obsédés de pourrir l’innocence des enfants en les endoctrinant à la déviance sexuelle. Qu’il s’agisse de propagande faisant croire aux enfants qu’ils peuvent choisir leur sexe, ou de leur enseigner des pratiques sexuelles anales, ces temps-ci, les obsédés les plus dépravés de la planète Terre semblent tenir tous les postes influents des États-Unis – et ils se servent systématiquement de la notoriété que leur confère leur situation indue, à chercher à obliger vos enfants à se conformer à leur propre image d’affreux corrompus.

Bien que ce pays ait la réputation d’avoir été jadis un bastion de vertu et de décence dans le monde [corrompu] – lors de son célèbre discours d’adieu, le défunt président Ronald Reagan a en fait qualifié les États-Unis de ville brillante sur la colline, de phare guidant les gens de partout épris de liberté – il est devenu aujourd’hui le pays de la perversion absolue et de la totale dépravation morale. Ces temps-ci, où que vous posiez les yeux, c’est des parades de ‘fiers’ couverts de drapeaux homosexuels ‘arc-en-ciel’, des marches pour l’avortement menées par de fortes en gueule féministes, et des heures d’histoires de drag queen qui visent à faire changer de sexe vos enfants

Aux États-Unis d’aujourd’hui, choisir de cuisiner des gâteaux exclusivement pour les couples normaux, est désormais considéré ‘mal’ et ‘intolérant’, tandis que déguiser un garçon de 11 en pute et l’exploiter à des fins financières sur les réseaux sociaux, est ‘courageux’ et ‘tolérant’.

De nos jours aux États-Unis, être chrétien signifie que vous êtes attardé jusqu’aux oreilles, et que vous méritez d’être ridiculisé, tandis que transformer un gamin de sept ans en ‘gamine’ en le forçant à prendre des bloqueurs de puberté, est considéré comme une façon ‘progressiste’ de laisser les enfants s’exprimer sans ‘haine’.

Autrement dit, tout est complètement à l’envers, et la gauche blanche en porte largement le chapeau. S’ils réalisent leur dessein ultime, la population entière des États-Unis sera pour l’essentiel transformée en masse androgyne de gens asexués, de robots revêtus de chair, ne faisant rien que travailler 24 heures sur 24, payant leurs impôts pour financer le socialisme, et vivant comme de bons petits esclaves mondialistes – rien de plus.

Chers Étasuniens, si vous refusez de prendre position contre les mondialistes, vous pouvez alors dire adieu à l’avenir de vos enfants.

Si vous pensez que c’est un peu exagéré, regardez autour de vous. Voyez-vous des hommes se comporter en hommes de nos jours ? Voyez-vous des femmes se comporter en femmes de nos jours ? Voyez-vous des enfants se comporter en enfants de nos jours ? Voyez-vous quelqu’un n’étant pas collé à son smartphone ou à son ordinateur ? Le nouvel âge éclate avec force dans les couches sociales, et apparemment personne ne s’en soucie, puisque la formidable résistance à ce dessein satanique est quasiment inexistante.

Certes, les gens votent toujours et font bêtement confiance aux hommes politiques pour les sauver, même si pas un de ces derniers, qu’il soit de gauche ou de droite, ne fait jamais rien qui vaille pour enrayer la folie. En réalité, la plupart d’entre eux facilitent plutôt la progression de la folie, en mimant l’opposition entre eux, tout au long de l’énorme opération psychologique des ânes bleus contre les éléphants rouges, connue sous le nom de politique étasunienne.

À quand remonte la dernière fois où un ‘fonctionnaire’ s’est dressé avec force en faveur de ce qui est juste ? À quand remonte la dernière fois qu’un politicien, d’un bord ou de l’autre de la Chambre, a dit que ça commence à bien faire avec les incessantes attaques d’insanités LGBTQP ? Comme la plupart des gens passent leur temps le nez plongé dans leurs appareils électroniques, notre pays continue sa descente dans les égouts, pendant que nos enfants sont détruits et remplacés par le flot sans fin d’étrangers qui ne veulent nullement s’assimiler, mais sont plutôt là pour reprendre possession de ce pays autrefois grand.

Même avec Donald Trump aux manettes, la plupart des gens ont l’air d’être plongés dans l’illusion que tout va bien se passer, et qu’ils n’ont pas à lever le petit doigt pour sauver la République. La triste vérité est que rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. Si les gens tiennent vraiment à sauver leur pays de cette guerre interne, ils devront commencer par faire des sacrifices en se joignant au combat avec l’intention de gagner.

Les gens les plus stupides continueront de plaquer des autocollants ‘Coexister’ sur le pare-chocs de leurs voitures, et à prétendre que le multiculturalisme marche vraiment bien, tandis que les patriotes comprendront, espérons-le, que le temps n’est plus à la paix. L’avenir de notre République est incertain, et il est peut-être déjà trop tard pour la sauver – mais ne devrions-nous pas au moins essayer de la défendre ?

Il est temps maintenant d’éteindre votre téléviseur, de résilier votre abonnement Netflix et de vous préparer au combat. Si vous avez des enfants, il est particulièrement crucial que vous fassiez le nécessaire pour leur donner un avenir dans lequel ils pourront exister en harmonie avec leur nature, leurs convictions religieuses et leur individualité unique, tout en étant constamment attaqués par une armée de mondialistes qui ne s’arrêteront pas tant que la nation ne sera pas entièrement bouleversée et sous leur contrôle. Êtes-vous vraiment d’accord avec ça ?

Gender.News, Ethan Huff, 31 octobre 2019

Original : gender.news/2019-10-31-america-the-land-of-total-moral-depravity.html

Adaptation française Petrus Lombard



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut