Aller à…
RSS Feed

27 janvier 2021

les revoilà ! — Manessis Antoine



“Ce compte à rebours démographique, qui nous fait déjà entrevoir la possibilité de devenir minoritaire sur la terre de nos ancêtres” est le défi le “plus vital” à relever, a notamment déclaré Marion Maréchal sans que personne ne lui demande de quels ancêtres elle parlait : les Gaulois, les Francs, les Romains, les Wisigoths, les Alamans, les Burgondes voire les Vikings ? Les Français portant un nom d’origine italienne ou espagnole, magrébine ou grecque, allemande ou est-européenne, ont-ils les mêmes ancêtres que Marion Maréchal et sont-ils donc de vrais Français ? Ne faudrait-il pas informer Marion Maréchal qu’il y a un bon moment que nos “ancêtres les Gaulois” sont minoritaire sur leur terre ?

Trêve de plaisanteries. MMLP a un programme pour répondre aux “cinq grands défis” de notre temps : “Le grand remplacement” donc, et aussi le “grand déclassement” économique des gilets jaunes et des classes moyennes , un zeste de démagogie sociale ça ne fait pas de mal, le “grand épuisement écologique” l’écologie étant un “conservatisme” puisqu’il s’agit de”Préserver des paysages, des terroirs, un mode de vie alimentaire, une identité ” , le “grand basculement anthropologique”, là sont visés l’IVG, la PMA, la GPA, le mariage pour tous etc. et enfin le “grand affrontement des puissances”, où” La France a longtemps et souvent inspiré le monde ; elle a encore un grand rôle à jouer dans ce domaine “. Comme on le voit il faut être, au moins, directrice d’une école de sciences politiques pour trouver tout ça.

Mais le plus grave ne se trouve pas dans ces propos d’arrière-salle de brasserie munichoise des années 1920. Ce qui est grave et ne doit pas être négligé c’est le nom de ce raout fascisant : Convention de la droite. Il y a bien une volonté, qui commence avec le vocabulaire qui est un front de lutte insuffisamment pris en compte, de travailler à l’union des droites. Et si les notables LR n’étaient pas présents hier, cela ne veut pas dire que la base de la droite est insensible au chant de la sirène blonde : 65% des sympathisants LR seraient favorables à une telle union (sondage BVA-Sud-Ouest) et 40 % de ceux-ci estiment que la petite-fille Le Pen est l’avenir de la droite contre 60% à Xavier Bertrand (sondage Viavoice-Libération). Souvenons-nous de l’invitation du MEDEF à son université d’été adressée à Marion Maréchal, même si elle fut décommandée sous la pression de LREM qui y a vu une concurrence déloyale. Observons que la réunion d’hier a été diffusée en direct par LCI, la deuxième chaîne d’informations continues en France, propriété de Bouygues, un des piliers du capitalisme français. Qui a lu le prix Goncourt 2017, attribué à Eric Vuillard pour son roman “L’Ordre du jour”, sait que lorsque des fractions du grand capital louchent vers l’extrême-droite, la République et la démocratie sont en danger. Dès 1931, les grands capitalistes Fritz Thyssen et Alfred Krupp deviennent SS et financent le Parti nazi. En 2017 déjà, Médiapart et BuzzFeed ont révélé des préfet, hauts fonctionnaires, avocat fiscaliste, dirigeant du CAC 40… qui ont été les conseillers de Marine Le Pen. MLP qui fut invitée par le MEDEF (déjà) pour exposer son programme. Alors que jusqu’ici, le syndicat des patrons refusait d’auditionner les candidats des partis “extrémistes” à l’élection présidentielle, dont les programmes étaient assimilés au bolchévisme… Ce flirt se poursuit d’autant que le RN, afin de faciliter la complicité, a laissé tomber la sortie de l’euro. N’oublions jamais que Mussolini et Hitler ne sont parvenus au pouvoir que grâce à des coalitions droite/extrême-droite et avec la bénédiction politique, financière et idéologique du grand capital italien et allemand.

ll serait grand temps que la gauche, le mouvement ouvrier, adoptent une stratégie offensive à l’égard de l’extrême-droite, non avec des discours moralisateurs, mais à travers le combat de classe qui est le seul moyen de vaincre les tentations racistes et nationalistes en s’attaquant au “ventre encore fécond de la bête”, le capitalisme. C’est dans la lutte commune des prolétaires, quelques soient leurs origines, leurs religions, leurs couleurs de peau, que peuvent être dépassés la division et les préjugés.

Antoine MANESSIS





Source link

Mots clés: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut