Go to ...
RSS Feed

18 November 2019

Le monstre du Loch Ness ne serait qu’une anguille géante, selon des analyses ADN




Sci-tech

URL courte

Le mythique monstre du Loch Ness pourrait être simplement… une anguille géante. En effet, les résultats d’une longue étude de décryptage d’ADN contenu dans le lac qui ont été présentés ce jeudi 5 septembre pourraient mettre fin à la légende qui alimentait le tourisme dans la région.

Après plus de deux ans de travail pour dresser un catalogue de la faune et de la flore du lac du Loch Ness, des scientifiques néozélandais estiment que le célèbre monstre n’est rien d’autre qu’une grosse anguille.

Le scientifique Neil Gemmel a déclaré dans une interview à la BBC que l’équipe n’avait trouvé aucune trace de créature qui aurait pu ressembler à un dinosaure.

«Mais l’eau contient une quantité significative d’ADN d’anguille. Ce poisson est très présent dans le lac et nous avons trouvé de l’ADN dans les échantillons de tous les secteurs du lac […]. La quantité de matériel génétique retrouvée permet de supposer que les anguilles du lac atteignent des dimensions géantes, a-t-il souligné. Nous ne pouvons pas exclure que la créature que les gens ont vue et qu’ils estiment être un monstre soit une anguille.»

Il a toutefois ajouté qu’il était nécessaire de mener des investigations supplémentaires.

L’étude ADN

Dans le cadre de leur recherche, les scientifiques ont prélevé 250 échantillons d’eau dans différents secteurs du lac écossais et ont mené une étude ADN pour déterminer la biodiversité. Leur objectif n’était pas de chercher des traces du monstre, mais d’étudier en détail la flore et la faune du lac.

Il s’est avéré qu’aucun animal de grande taille n’habite, et n’a sans doute jamais habité, le lac.

Ils n’ont pas trouvé non plus de trace de plésiosaure, ni même de gros poisson. L’unique animal qui habitait le lac et qui pouvait atteindre une taille importante était l’anguille.

Les chercheurs ont également exclu l’hypothèse selon laquelle le mythe du monstre devrait son existence à d’énormes silures ou d’autres gros poissons, tels que le requin du Groenland.

Les anguilles arrivent dans les rivières et les lochs écossais après avoir migré à plus de 5.000 kilomètres de la mer des Sargasses où le poisson se reproduit.

Le mystère enfin percé?

La légende du monstre du Loch Ness est née après la publication, le 21 avril 1934 dans le Daily Mail, d’un cliché qui, bien que flou, a rendu célèbre cette créature. La photo semblait représenter une petite tête au bout d’un long cou émergent de l’eau. La presse avait même affirmé avoir retrouvé des témoins qui ont vu le monstre traverser une route.

En 1933, le rédacteur en chef du journal écossais Inverness Courier a donné son nom de baptême à la créature: le monstre du Loch Ness.

Dans ce contexte, 20 Minutes avait précédemment raconté que la photo n’était qu’un canular, ce qui a été reconnu 69 ans plus tard par le gendre de l’aventurier Marmaduke Wetherell, qui a voulu se venger. Ce dernier avait été engagé par le Daily Mail, au début des années 1930, à la tête d’une expédition devant ramener le monstre mort ou vif. L’expédition ayant été un fiasco, Marmaduke Wetherell avait été tourné en ridicule.

Or, le monstre marin aurait été aperçu pour la première fois par le moine irlandais Saint Columba, en l’an 565…





Source link

Download WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
Download Nulled WordPress Themes
free download udemy course

Tags: , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up