Aller à…
RSS Feed

26 février 2021

Des astronomes bernois croient avoir découvert une exolune volcanique




Sci-tech

URL courte

Une équipe de chercheurs annonce avoir potentiellement détecté la présence d’une exolune à 550 années-lumière de la Terre. Selon leurs estimations, il s’agit d’un objet volcanique semblable au satellite naturel Io de Jupiter.

Bien que cela fasse longtemps que les chercheurs suspectent l’existence d’exolunes, aucune preuve convaincante de leur présence n’a été fournie jusqu’à présent. Or, une équipe d’astronomes dirigés par des chercheurs de l’université de Berne affirme en avoir découverte une.

Dans un article disponible sur arXiv, les auteurs de l’étude annoncent qu’ils croient avoir mis au jour, sur la base de prédictions théoriques correspondant à des observations, une exo-Io évoluant autour d’une Jupiter chaude connue sous le nom de WASP-49b.

Cette dernière est située dans la constellation du Lièvre, à environ 550 années-lumière de la Terre. WASP-49b a été découverte au début des années 2010 dans le cadre du projet WASP (Wide Angle Search for Planets ou «recherche à angle large de planètes»).

Il y a quelques années, des raies spectrales associées aux atomes de sodium neutre ont été détectées à une altitude anormale autour de WASP-49b. Selon Apurva Oza de l’université de Bern, il s’agit d’une preuve de la présence d’une lune autour de l’étoile.

«Les observations de Jupiter et Io dans notre Système solaire, ainsi que les calculs de perte de masse, montrent qu’une exolune pourrait être une source très plausible de sodium au-dessus de la planète», explique-t-il.

Qu’est-ce qu’une exolune?

Une exolune est tout simplement une lune, c’est-à-dire un satellite naturel, qui orbite autour d’une exoplanète. Pourtant, si l’on décompte à ce jour plus de 4.000 exoplanètes officiellement découvertes, les astronomes n’ont pour le moment détecté aucune exolune, qui sont en fait plus petites et donc plus difficiles à obeserver.

En octobre 2018, deux astrophysiciens américains avaient annoncé la possible découverte d’une exolune, comparable à Neptune, autour de Kepler-1625b dans la constellation du Cygne.





Source link

Mots clés: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut