Go to ...
RSS Feed

20 October 2019

Delevoye et Djebarri font leur entrée au Gouvernement



Le Gouvernement fait peau neuve (encore une fois !). Plus précisément, il s’est astreint à une greffe afin d’apporter un peu d’énergie à des ministres léthargiques et complètement dépassés. Ainsi, comme cela était pressenti depuis de nombreuses semaines, Jean-Claude Delevoye fait son entrée au sein de l’exécutif afin de porter la réforme des retraites dont il est en charge depuis des mois en tant que haut-fonctionnaire. Jean-Baptiste Djebbari, député en Marche, secondera la ministre des Transports.

A vingt-quatre heures du Conseil des ministres de la rentrée, ça bouge (un peu) au Gouvernement. Les ministres et secrétaires d’Etat qui ont passé leurs vacances dans la crainte d’être débarqués à la rentrée ont sauvé leur tête et le mouvement ne se fait que du côté des entrants. Ils sont deux à avoir le terrible honneur d’appartenir désormais au tristement célèbre gouvernement d’Edouard Philippe : Jean-Paul Delevoye et Jean-Baptiste Djebbari. Deux profils très différents qui doivent leur arrivée en remerciement de services rendus.

Des arrivées pour quel résultat ?

Jean-Paul Delevoye est un nom qui revient régulièrement dans les médias depuis plusieurs mois. Logique, il est en charge d’une des réformes les plus explosives du quinquennat. Le haut-fonctionnaire assigné à la réforme des retraites a été parachuté au Gouvernement avec le même titre et avec pour seul objectif de mener à bien la réforme. L’affaire n’est pas facile, car au gré des humeurs et des membres de l’exécutif, la réforme prend des visages bien contrastés et suit un calendrier très différent. Bref, malgré les dernières réflexions présidentielles, il est encore impossible de dire avec certitude le moyen qui sera employé pour enfumer une bonne fois pour toutes les Français.

Politiquement, l’entrée de Delevoye est un coup malin. Il permet de personnaliser encore un peu plus la réforme. Si cette dernière passe mal, Delevoye sera le coupable désigné. Si elle passe sans trop d’encombres, le succès sera à mettre au crédit du Gouvernement et plus encore du président de la République. Il n’y a que des avantages d’autant plus qu’Agnès Buzyn a démontré son incompétence et qu’elle continue de s’empêtrer dans une crise des urgences dont elle ne se soucie guère au fond.

Macron entend ainsi déminer l’un des sujets les plus difficiles de la seconde partie du quinquennat et tant pis si les 72 ans et la longue carrière de Delevoye ne font pas très Nouveau Monde. La compétence est un bien rare dans les rangs d’En Marche, alors autant aller puiser du côté de la haute fonction publique (pourquoi vouloir raser l’ENA dans ce cas ?). Mais comme il faut aussi donner quelques signaux au troupeau de parlementaires, la seconde entrée au Gouvernement concerne le député de la Haute-Vienne Jean-Baptiste Djebbari.

Djebbari, ancien pilote de ligne et surtout rapporteur du projet de loi sur la SNCF voit donc ses longues heures de travail être récompensées. Il sera ministre délégué ou secrétaire d’Etat auprès d’Elisabeth Borne. Il faut croire que la double casquette de ministre des Transports et de l’Ecologie est un peu trop lourde pour une seule tête. Borne sera donc secondée et au diable la sacro-sainte parité gouvernementale. Heureusement qu’avec une Marlène Schiappa monopolisant la place dans les médias pour ne rien y dire, la gente féminine est bien visible au Gouvernement. Il est juste navrant qu’elle ait une telle représentante.



Source link

Download Nulled WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
udemy paid course free download

Tags: , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up