Go to ...
RSS Feed

14 August 2020

Algérie: «Raclez les tiroirs de la justice !» | Brèves



Le général Gaïd Salah insiste sur le déterrement des anciens dossiers de corruption comme l’affaire d’El Khalifa et Sonatrach.

Appliquer la loi dans toute sa rigueur, c’est ce à quoi s’attellent, aujourd’hui, les magistrats. Ces derniers et à leur tête le nouveau ministre, Belkacem Zeghmati, affichent une volonté inébranlable à mettre fin à toutes formes de corruption. Dans leur démarche, les hommes de loi sont soutenus, depuis le début du Mouvement populaire pacifique, par le commandement de l’armée. Cet appui a, de nouveau , été réitéré par le chef d’état-major, Ahmed Gaïd Salah. Dans son discours, prononcé hier à Oran, le général de corps d’armée a tenu à adresser «aux hommes de la justice notre reconnaissance et nos encouragements, pour les efforts qu’ils fournissent dans la lutte contre la corruption», ne manquant pas de réitérer «notre engagement au sein de l’Armée nationale populaire, à les accompagner et à leur assurer les garanties nécessaires à l’exécution de leurs nobles missions, loin de toute forme de pression, car la justice, qui est le pilier de l’Etat de droit, a recouvré, grâce à Allah Le Tout-Puissant, ses prérogatives, son indépendance et son véritable rôle».

Le général et au nom de l’institution militaire a même affirmé que l’ANP fait pleinement confiance aux hommes de loi qui sont «déterminés et résolus à faire appliquer scrupuleusement la loi contre les conspirateurs, à travers le traitement de tous les dossiers sans exception». Et d’ajouter «y compris ceux restés au fond des tiroirs et aux oubliettes, comme je l’ai souligné lors de précédentes occasions». Ahmed Gaïd Salah insiste donc sur le déterrement des anciens dossiers de corruption. Il en avait déjà fait part, faut-il le rappeler, dès avril dernier à partir de la capitale de l’Ouest également. Une coïncidence ? Ou a-t-on conféré à cette ville la symbolique de la lutte contre la corruption depuis la mise en échec de la tentative d’introduction des 701 kg de cocaïne ? A cette époque, le général avait également affirmé que la justice rouvrira l’ensemble des dossiers de corruption et qu’elle travaillera sans «contrainte aucune». «Dans ce contexte précis, nous soulignons que la justice, qui a recouvré ses pleines prérogatives, agira en toute liberté, sans contrainte aucune, sans pressions ni ordres, pour entamer des poursuites judiciaires contre toute la bande impliquée dans les affaires de détournement des fonds publics et d’abus de pouvoir pour s’enrichir illégalement », avait-il annoncé ajoutant «à cet effet, nous rassurons l’opinion publique que la question s’étendra à tous les dossiers précédents, comme l’affaire d’El Khalifa, de Sonatrach et du Boucher et autres dossiers relatifs à la corruption qui ont occasionné des pertes considérables au Trésor public».

Il faut dire que depuis avril dernier, la justice a parcouru bien du chemin ! Au moins une cinquantaine d’hommes politiques et d’affaires ont été inculpés dans des affaires de corruption dont une majorité est aujourd’hui à la prison d’El Harrach. Pour la première fois dans l’histoire de l’Algérie indépendante, des ex-Premiers ministres, des ministres et de très puissants hommes d’affaires ont été traînés devant la justice. Mieux, rassurés, les hommes de loi n’ont pas hésité à convoquer, auditionner et placer en détention provisoire, leur ex-ministre ! Tayeb Louh, l’ex-garde des Sceaux est actuellement en détention provisoire. Le symbole est fort. Il confirme que désormais personne n’est au-dessus de la loi et que personne ne peut échapper à la justice et aux lois de la République quel que soit son statut.

https://www.lexpressiondz.com/nationale/raclez-les-tiroirs-de-la-justice-320089



Source link

Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
free online course

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up