La Chine ne cesse d’intensifier la mise à niveau de sa robotique, et la demande en robots médicaux est grande dans ce pays. La robotique médicale pourrait constituer un secteur très prometteur pour la coopération russo-chinoise, estime Alexeï Bogdanov, concepteur principal de la société russe Technique androïde.

Tout ce qui est lié à la production de composants et à la fabrication de robots en Chine est assez fermé, mais la robotique médicale y ferait une sorte d’exception, vu l’intérêt particulier qui y est réservé dans ce pays, a déclaré Alexeï Bogdanov, concepteur principal de la société russe Technique androïde, devant les journalistes en marge de la Conférence mondiale sur la robotique à Pékin.

«La robotique médicale est protégée par la technologie, par le logiciel qui y joue un rôle clé et par les méthodes mêmes de travail avec les patients. Par conséquent, la robotique médicale est prometteuse pour la coopération russo-chinoise», a estimé M.Bogdanov.

Selon ce dernier, la robotique médicale est sans doute mieux protégée contre un copiage quelconque.

«Si on y fabrique des composants ou crée des systèmes mécatroniques, on ne pourra en vendre qu’un très petit nombre», a ajouté le spécialiste.

Interrogé sur la coopération avec d’autres pays, il a expliqué:

«Pour le moment, cette technologie est mise au point et certifiée en Russie. Nous ne sommes pas encore sortis sérieusement sur le marché extérieur. Cela va venir.»





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *