Comme le disait Chirac, « les emmerdes ça vole en escadrilles ». Emmanuel Macron le sait, car à peine une polémique laissée derrière lui, une autre prend le relai. Aux méandres politiques s’ajoute une menace monumentale pour le président. Son prédécesseur et néanmoins mentor serait toujours aussi énervé de s’être fait rouler dans la farine comme un bleu. Malgré ses sourires et ses petites blagues, Hollande n’aurait donc qu’une idée en tête : prendre sa revanche sur Macron. Une information qui n’en est pas vraiment une, mais qui doit permettre d’augmenter les ventes du prochain livre d’une certaine Valérie Trierweiler.  

Difficile de revenir à une vie (presque) normale quand on a failli être quelque chose. François Hollande pourrait s’étendre sur le sujet, mais quand l’ex-président fait appel à un nègre, c’est pour faire l’apologie de son catastrophique passage politique à l’Elysée. Pour avoir quelques impressions, il est peut-être plus opportun d’ouvrir (et surtout d’acheter) le prochain ouvrage de Valérie Trierweiler. Intitulé « Merci pour ces lendemains », ce livre propose un panaché des meilleurs reportages de la journaliste de Paris Match entrecoupés de souvenirs personnels. Tout un programme…

Hollande devenu un simple plan marketing pour vendre des chroniques ?

Le vide de cet fin d’été sera-t-il comblé par les commentaires sur un peut-être futur best seller ? C’est en tout cas ce qu’espère Valérie Trierweiler. L’ancienne et éphémère Première Dame revient sur le devant de la scène médiatique à défaut de la scène littéraire. Ses écrits n’ont jamais été guère passionnants et il aura fallu un livre qui dévoile la misérable vie privée de François Hollande pour que les Français s’intéressent un peu à elle. « Merci pour ce moment » fit très mal à Hollande et permit à Trierweiler de récupérer un gros chèque. Malheureuse en amour…

Ce second opus dont le titre reprend l’idée du premier n’est malheureusement pas une suite. Trierweiler n’a plus grand-chose à proposer de croustillant, alors les lecteurs éventuels auront l’immense joie de lire (ou relire pour les plus aficionados) certaines chroniques et reportages publiés par Trierweiler dans la feuille de chou appelée Paris Match. Autrement dit, il s’agit d’un livre invendable que la cellule communication des éditions Les Arènes tente de promouvoir en assurant qu’on y parle aussi de François Hollande. Un chapitre entier serait consacré au président déchu et déçu.

Alors pour faire monter la sauce, quelques très courts passages sont désormais dans la presse. Ainsi, on apprend qu’Hollande « veut de nouveau se placer dans la course à la présidentielle, c’est certain. C’est sa nature, son obsession, sa raison de vivre ». C’est pourquoi, « il sème ses petits cailloux, en lance d’autres sur celui qui lui a succédé et qu’il honnit ». Hollande pas content et revanchard ! La Macronie tremble, mais pour une fois c’est à cause de la crise de rire qu’entraînent ces paroles.

Hollande « veut prendre sa revanche sur Macron et sur son quinquennat impopulaire » poursuit Trierweiler. Malheureusement pour lui, Hollande ne sera jamais plus président de la France. L’a-t-il vraiment été un jour d’ailleurs ? Revenir au pouvoir pour quoi faire ? Pour se coucher devant les diktats bruxellois ? Pour rendre visites à des racailles à l’hôpital ? Pour insulter la France ? Il l’a déjà fait et son successeur fait au moins autant pour toutes ces ignobles causes.

Non, Hollande voudrait revenir pour être aimé, car selon Trierweiler, « il n’aime pas être mal-aimé »… Pauvre chou rempli de crème ! François Hollande s’est trompé de carrière. On ne fait pas de la politique pour être aimé surtout quand on atteint un tel degré d’incompétence ! Du haut de son expérience, n’a-t-il pas compris que pour prendre le pouvoir il fallait des troupes ? Hollande a liquidé les socialistes et les a envoyé chez Macron. Même ses amis de toujours se détournent de lui. Il n’y a guère que Trierweiler pour maintenir la flamme à moins que ce ne soit la seule volonté de ne pas faire un flop au niveau des ventes…



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *