Voici, ci-dessous, des extraits -suivis d’un commentaire de Panamza- du tchat proposé aujourd’hui par Le Monde (via Arnaud Leparmentier, son correspondant à New York) à ses lecteurs au sujet de l’affaire Epstein. (commentaires de Panamza soulignés)

Quelles chances y a-t-il de voir avancer une enquête malgré la mort du principal suspect alors que tout mène à penser qu’il s’agit vraiment d’un réseau organisé ?

Le réseau est vraiment celui d’Esptein, voire avec Ghislaine Maxwell. Visiblement, il a des complices, mais cela n’a pas l’apparence d’une pieuvre.

Arnaud Leparmentier (ALP) réduit ce réseau à Epstein, Maxwell et une poignée de “complices”, occultant – ce faisant- sa dimension internationale et sa connexion (pourtant avérée, notamment via Leslie Wexner et Ehoud Barak) au Mossad.

Bonjour. En l’état actuel de vos connaissances, D. Trump peut-il “tomber” avec cette nouvelle affaire ?

Personne ne met en cause Trump. La principale témoin-victime, Virginia Roberts Giuffre, dit explicitement qu’elle n’a jamais vu Trump.

C’est faux. Les derniers documents judicaires dévoilés révèlent que Trump n’est pas totalement exonéré puisque ce passager du “Lolita Express” (dès 1997) avait employé Roberts (qui indiqua bien l’avoir souvent “vu” alors) dans sa demeure de Floride.

Quid de B. Clinton et de ses nombreux voyages avec J. Epstein dans des avions en compagnie de jeunes filles ?

Bill Clinton a voyagé dans l’avion d’Epstein au début des années 2000 pour faire une tournée de conférences. Rien n’atteste qu’il y ait eu dans l’avion des jeunes filles, encore moins des jeunes filles mineures. Il nie s’être rendu sur l’île d’Epstein, contrairement à ce qu’affirme le témoignage de Virginia Giuffre.

C’est faux : Clinton a voyagé au moins 26 fois dans l’avion d’Epstein et de “très jeunes filles” étaient bien présentes (comme ce fut souvent le cas dans les vols d’Epstein). Les manifestes tenus par les pilotes révèlent ainsi l’accompagnement de femmes (signalées uniquement par des prénoms -et non des patronymes entiers comme l’oblige la loi en cas d’accident aérien- telle “Janice”, voire “Female”).

Bonjour et merci pour la qualité de votre travail. Comment est justifiée officiellement la mansuétude de M. Acosta à l’égard d’Epstein en 2008 ?

Je ne sais pas. Aux Etats-Unis, on veut clore vite les affaires, à un coût minimal. Ensuite, Epstein avait beaucoup d’amis. Enfin, dans le système américain, on peut facilement traîner dans la boue les victimes, qui avaient souvent un passé dramatique.

ALP est sidérant de mauvaise foi. Ou d’incompétence. Voire de désinformation éhontée et délibérée. “La mansuétude de M. Acosta” a largement été commentée aux Etats-Unis en exposant son propre commentaire stupéfiant – ‘On m’a dit qu’Epstein appartenait au renseignement et qu’il fallait le laisser tranquille”.

Que sait-on de l’implication de possibles ressortissants français dans cette affaire ? La France a-t-elle des moyens d’action ou de pression par rapport aux Etats-Unis ?

Le ressortissant français Jean-Luc Brunel est dans le viseur des médias depuis très longtemps. Il était en Floride, et aux Etats-Unis, il y a très peu de prescription. Sur son cas, je pense que le FBI est bien mieux armé. Je n’ai vu le nom d’aucun autre ressortissant français.

Là encore, ALP réduit l’affaire Epstein et son volet français à l’angle inoffensif-mais-en-vogue du “balance ton porc” et fait mine de ne pas savoir que d’autres Français ont été nommément mis en cause -notamment par l’ancien majordome d’Epstein dénommé Alfredo Rodriguez.

Que connaît-on de son activité de gérant de hedge fund ? Peut-on imaginer qu’il utilisait cette activité pour facturer les prestations sexuelles à ses clients sous couvert de “frais de gestion” ?

Non, je suis désolé d’être cru, mais le tarif de ces jeunes filles, c’est 300 dollars maximum le « massage sexuel ». On est dans un monde qui déborde d’argent, de manière inimaginable. On est entre gens qui croient que tout est permis car ils ont réussi.

ALP valide le mythe du self-made-man Epstein et occulte de facto les doutes étayés de ses confrères américains sur l’origine exacte de sa fortune soudaine et colossale.

Des journalistes américains ont évoqué via leur compte Twitter personnel les circonstances étranges dans lesquelles Jeffrey Epstein est décédé. Je pense par exemple à l’absence de ronde la nuit de son décès, le déplacement de son co-détenu quelques jours avant, le dysfonctionnement des caméras de surveillance, la visite des heures durant d’une jeune femme la veille de son décès.Pourriez-vous faire le point sur ces informations ? Mises bout à bout, rien ne semble éclairci.

Non, je n’ai pas assez d’informations. Je sais juste que le médecin légiste a conclu au suicide par pendaison. Je n’ai pas de raison d’en douter. Les dysfonctionnements que vous citez sont immenses, d’où le limogeage du patron fédéral des prisons. D’une manière générale, devant toutes vos questions, je suis, comme tout le monde, consterné. Mais je ne pars pas d’un principe complotiste.

ALP “n’a pas de raison de douter” et ne “part pas d’un principe complotiste”…. Tout est dit. Sur la cause profonde de la défiance croissante des citoyens envers ce “journalisme”-là.

Bonjour, pourquoi cette affaire, qui à vous lire, n’a rien de vraiment “gravissime”, monopolyse autant les médias? Est-ce que quelque chose d’autre est “masqué” par ça, ou est-ce que je n’ai pas tous les éléments pour apréhender la taille de cette affaire? Merci à vous !

Si, l’affaire est très grave. Mais je suis prudent en balancier : la question est de savoir s’il y avait un prédateur sexuel sur adolescentes avec une complice principale et une dizaine d’amis ou un complot généralisé des Etats-Unis, avec protection des puissants, de la justice, de la police et l’implication de deux présidents. Beaucoup voudraient croire au complot. Je n’ai pas de preuve pour l’instant.

Traduisons ALP : ne cherchez surtout pas du côté de la folle hypothèse exposant un éventuel “complot généralisé des Etats-Unis, avec protection des puissants, de la justice, de la police et l’implication de deux présidents”. Evidemment, comme l’ensemble de ses confrères mainstream, ALP occulte la piste israélienne.

À quand une investigation des journalistes sur les probables réseaux pédophiles en France ?

Brunel est dans le collimateur depuis une éternité.Un documentaire de CBS l’épingle dès 1988. Des accusations épouvantables sont portées contre lui. Mais on est avant l’ère Epstein. Il y a un volet Brunel.

Traduisons ALP : contentez-vous du fusible Brunel et oubliez ces histoires à dormir debout de “réseaux pédophiles en France”. Son ex-employeur du Monde Pierre Bergé aurait pu être fier de lui…

Au delà de Jean-Luc Brunel une quarantaine de français sont cités dans les carnets de Epstein, pourquoi les médias se focalisent-ils uniquement sur lui ?

Je suis journaliste, j’ai 2 000 contacts dans mon iPhone dont certains très hauts placés. Il faut des faits. Brunel suscite clairement les soupçons. Les autres, je ne sais pas.

Savoureux : ALP assimile grossièrement son réseau (forcément vaste et fourre-tout) de journaliste de presse écrite à celui (par essence circonscrit à une élite financière) d’un gérant de fonds d’investissement issu de la haute société new-yorkaise. Les “autres” Français du carnet Epstein (à propos desquels il dit lâchement ne “rien savoir”) peuvent lui exprimer leur gratitude…

Pourquoi faut-il que cette affaire soit aussi médiatisée, parce que l’on parle d’un milliardaire, alors que dans beaucoup de pays, dans lesquels l’UNICEF est présent, se trouvent des bordels de mineurs de moins de 15 ans ? Allez-vous faire quelque chose ?

Parce que cette affaire dépasse le fait divers épouvantable,par ce qu’elle révèle des Etats-Unis, de ses fantasmes et de ses dysfonctionnements réels, de ses valeurs et de son comportement. En pleine ère Trump, beaucoup veulent y voir la confirmation d’une société corrompue et décadente, manipulée par ce que les Américains appellent l’Etat profond.

Chapeau à ALP de tenter vainement de réduire l’affaire Epstein à une affaire américaine. Quid de la France et d’Israël? Ne comptez visiblement pas sur Le Monde pour explorer et exposer leurs “fantasmes et leurs dysfonctionnements réels”…

Bonjour, quel est le degré d’implication de personnages politiques (des Etats-Unis ou d’ailleurs) et autres acteurs de la société (homme d’affaires, religieux, etc.) dans cette affaire et qui sont-ils ? Il y a dans ce cas un réseau très protégé et je sens que beaucoup d’entre eux sont tenus a l’écart des accusations pour ne pas éclabousser leur image et pouvoir. Merci.

De nombreuses personnalités sont impliquées. Elles ont nié. Nous n’avons cité que le cas des personnes mises en cause par plusieurs témoignages (prince Andrew, Brunel, Ghislaine Maxwell).

ALP fait bien de reconnaître que Le Monde, contrairement à ses confrères américains, ne s’est pas spécialement penché sur le cas d’un “homme politique” mis “en cause par plusieurs témoignages” : l’Israélien Ehoud Barak…

**************************

Concluons ainsi ce travail de commentaire -expéditif mais sourcé- de la prose insipide du Monde : ancien compère de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1, Arnaud Leparmentier (un homme choyé par le désinformateur Patrick Cohen) pourra, de toute évidence, continuer de participer -comme il le fait chaque année- au dîner du Crif…

SOUTENEZ L’INFO-PANAMZA !



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *