Go to ...
RSS Feed

19 November 2019

«Une immense déception»: qu’en est-il de l’autonomie de la Vénétie?




Les résultats du référendum d’autonomie de la Vénétie en 2017 ont fait renaître les espoirs de ses habitants, mais l’Italie est aujourd’hui plongée dans une crise politique qui risque de compromettre les perspectives d’autonomie réelle de cette région du nord. Edoardo Rubini, du Comité indépendant de Vénétie, a commenté la situation pour Sputnik.

Depuis de longues années, la Vénétie aspire à l’autonomie. Pour cette région d’Italie, ce n’est pas tellement une question politique, mais plutôt celle de son identité historique, a indiqué dans un entretien accordé à Sputnik Edoardo Rubini, membre du Comité indépendant de Vénétie.

Une nation à part

«Les habitants de la Vénétie se sont toujours considérés comme une nation à part. La République de Venise compte 14 siècles d’Histoire. […] Et il n’y a eu aucun décret officiel qui l’ait annulée», a rappelé l’interlocuteur de l’agence.

Et de constater que Rome se comportait toutefois comme si les Vénitiens n’avaient jamais existé, en ignorant leur Histoire. Déçue, la population de la Vénétie n’accepte pas une telle situation.

Quelle est la différence entre l’autonomie et l’indépendance?

«En tant que juriste de formation, je comprends très bien la différence entre l’autonomie et l’indépendance, mais c’est l’essentiel qui compte pour les Vénitiens. Peu importe qu’il faille revendiquer une totale indépendance ou seulement une autonomie effective pour obtenir davantage de liberté. Il faut que les Vénitiens puissent être maîtres de leur territoire», a déclaré M.Rubini.

Selon ce dernier, cela ne peut se faire qu’avec la totale mobilisation des habitants de la région.

Le rôle principal revient au peuple

«J’ai étudié l’Histoire et je peux dire que tout tournant politique au nom du peuple ne peut réussir que si le peuple y tient le rôle principal. […] L’état des choses actuel provoque une immense déception. Certains préconisent la patience, mais cette philosophie ne mène à rien. Et ceux qui placent leurs espoirs dans le futur gouvernement de Matteo Salvini et de Giorgia Meloni ne doivent pas oublier que cette présidente du parti Frères d’Italie a déclaré le boycott du référendum d’autonomie du 22 octobre 2017», a détaillé le militant politique.

Lors du référendum de 2017, le taux de participation a été inédit, près de deux millions de Vénitiens s’étant alors rendus aux urnes. Au total, 98,1% des électeurs se sont prononcés «pour l’autonomie».





Source link

Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
online free course

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up