Nous savons désormais (grâce à des enquêteurs britanniques qui auraient sans doute été qualifiés de “complotistes” par les désinformateurs de notre époque) que l’escroc milliardaire Robert Maxwell était au service du Mossad.

Mieux encore : avant sa fille Ghislaine (aujourd’hui accusée de complicité de trafic sexuel de mineures), Robert Maxwell collaborait également avec Jeffrey Epstein, un autre “sayan” du Mossad ainsi que son mentor – Leslie Wexner, co-fondateur du groupe sioniste et comploteur “Mega”.

En étudiant le vaste réseau d’amis et de partenaires d’Epstein, Panamza a identifié un individu dont la carrière et la famille ont bénéficié de son amitié méconnue avec Maxwell : Jack Lang.

Issu d’une famille juive et et franc-maçonne, ancien ministre de la Culture et de l’Éducation nationale, aujourd’hui patron (pro-israélien) de l’Institut du monde arabe, longtemps ami de l’esclavagiste sexuel Pierre Bergé, fervent défenseur des pédophiles Woody Allen et Roman Polanski, Lang a régulièrement été soupçonné/accusé de pédocriminalité, notamment lors d’une sombre affaire cannoise datant de 1988 mais aussi en lien avec le Maroc (au point d’avoir été secrètement auditionné par la Brigade de protection des mineurs de la police judiciaire parisienne dans son enquête sur les propos de Luc Ferry relatifs à un “ex-ministre” pris en flagrant délit de pédophilie à Marrakech).



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *