Go to ...
RSS Feed

15 November 2019

Meurtre en gare : l’immigration, une chance pour l’Europe ?



Rédigé par notre équipe le 31 juillet 2019.

Naître au sein d’une famille aimante et perdre la vie dans une gare ferroviaire huit ans plus tard. Poussé par un individu recherché par la police suisse, un enfant de huit ans est décédé après avoir été percuté par un train. Sa mère, elle aussi poussée sur les voies, est parvenue à éviter le train de justesse. Elle devra vivre avec la mort de son fils le reste de ses jours. Le meurtrier, lui, en sera quitte pour un court séjour en prison à moins qu’il ne soit sauvé par la psychiatrie et le laxisme d’une justice allemande qui n’a pas grand-chose à envier à celle qui « sévit » en France.

Un homme sans histoire, un type comme ça, un voisin bien intégré, etc… Depuis lundi, une rengaine bien connue se répète dans les médias allemands et suisses. Celle d’un type sans histoire qui s’avère être un meurtrier. Un Erythréen âgé de 40 ans vivant en Suisse depuis 2006 s’est rendu coupable du meurtre d’un enfant et d’une double tentative de meurtre dans la gare allemande de Francfort. Un drame qui n’est en rien isolé puisqu’une autre perle de l’immigration, venue de Serbie cette fois avait tué de la même manière une semaine plus tôt. Des meurtriers qui avaient la main sur le cœur avant de commettre l’irréparable…

Le laxisme tue

Le 25 juillet, les autorités suisses émettaient un avis de recherche international à l’encontre d’un ressortissant Erythréen. Son crime : une tentative de meurtre et séquestration sur une voisine. Pas de quoi affoler puisque l’homme était déjà connu pour « d’autres délits de ce genre »… Pas de panique donc, sauf à la gare de Francfort quatre jours plus tard où ce même individu a été repéré et arrêté. Il a entre temps eu le temps de tuer un enfant de huit ans, manqué de tuer la mère de sa victime et a loupé sa tentative de meurtre sur une femme âgée de 78 ans.

Un fou furieux aux précédents psychiatriques qui n’avait rien à faire en liberté et dont les comportements connus des autorités auraient dû le renvoyer directement dans son pays d’origine à défaut de la prison. Malheureusement, même un pays comme la Suisse fait preuve de cécité et c’est donc une famille qui est en deuil. Le ministre allemand de l’Intérieur a interrompu ses vacances afin d’afficher sa peine… Ce nouveau drame ne changera rien à la pente monstrueuse sur laquelle se sont engagés la plupart des pays européens.

L’immigration incontrôlée et donc non choisie apporte bien des tarés qui se muent en délinquants et parfois même en meurtriers. Des types qui n’ont rien à faire en Europe et encore moins en liberté, mais excusés a priori par leur origine et a posteriori par leurs problèmes psychiatriques. De quoi devenir à son tour fou de rage d’autant que ces drames sont vécus chaque semaine et que les autorités soufflent non pas quand il ne se passe rien, mais quand la médiatisation n’est pas trop importante.

Car soulever la question de la présence de certains individus sur le sol européen, revient à mettre en question la sacro-sainte politique migratoire européenne qui rend malade l’immense majorité des peuples européens. Un sujet tabou dans une Europe non démocratique qui préfère avoir à gérer des non ressortissants incontrôlables plutôt que des populations autochtones qui souhaitent juste vivre en paix. Mais pour vivre en paix, il ne faut pas être poussé sur les rails par un type qui n’aurait jamais dû se trouver là.



Source link

Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download Premium WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
free download udemy paid course

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up