Go to ...

Archives

RSS Feed

27 January 2020

La sale campagne de Macron et de Benalla : paiement cash ?



Rédigé par notre équipe le 29 juillet 2019.

Comme à l’été 2018, Alexandre Benalla fait parler de lui. Après la ribambelle de révélations qui aurait dû aboutir à la fin du système macronien, des épisodes plus ou moins compromettants font parler d’eux de temps à autre. Le dernier en date est d’envergure puisque selon les informations du monde, Benalla aurait payé la sécurité du candidat Macron en cash. Des transactions non répertoriées dans les comptes de campagne qui prouvent – si besoin en était – que l’ascension fulgurante de l’ancien ministre de l’Economie s’est faite grâce à des puissances d’argent inavouables et en dehors de tout cadre légal.

Le feuilleton Benalla n’est pas terminé. Rien de plus normal tant les secrets de la Macronie sont nombreux et lourds. Alors, en attendant de connaître la véritable nature des liens qui unissent Benalla au président de la République, quelques journalistes se font les dents sur le passé – ou plutôt le passif – d’un homme qui n’a pas hésité à se compromettre plus d’une fois pour monter haut. La chute fut terrible, mais avec des amortisseurs appelés Emmanuel et Brigitte, même la police et la justice peuvent aller se faire voir ailleurs. A moins qu’une histoire de gros sous et de comptes de campagne curieusement inexacts ne fassent enfin évoluer les choses…

La baudruche Macron gonflée à l’hélium et au fric

La trajectoire d’Emmanuel Macron n’a jamais rien eu de naturelle. Sa campagne présidentielle plus que tout et à mesure que le temps passe, on en apprend plus sur les méthodes peu orthodoxes et très ancien monde qui ont permis une mise sur orbite angoissante. Alors que le pas très malin François Hollande envoyait ses troupes socialistes aux premiers meetings de son rival… le service d’ordre de Macron était payé en cash. Des transactions dont rend compte aujourd’hui Le Monde et qui viennent nourrir une fois de plus les soupçons quant à l’honnêteté des comptes de campagne du président actuel.

En effet, Benalla aurait recruté des amis et connaissances qui auraient été payés en cash. De l’argent dont les sommes restent inconnues, mais entre le personnel requis et les nombreux déplacements du candidat Macron, les sommes concernées sont loin d’être anodines. D’où vient tout ce cash ? La République des mallettes n’est pas morte en 2016-2017 est on en droit de penser à la lecture de l’enquête du Monde. Une investigation largement alimentée par des messages retrouvés de Benalla envoyés via WhatsApp et son téléphone soi-disant disparu. Car oui, Benalla a osé dire aux enquêteurs que son téléphone personnel était perdu – un peu à l’image de son coffre-fort volant et de son contenu certainement compromettant. Des liasses de billets pour payer ses amis aux gros biscotos ?

Comme toujours, Alexandre Benalla dément toute cette histoire compromettante et la direction d’En Marche fait semblant de ne rien comprendre. Les Français sont encore une fois pris pour des idiots, et ça s’active en coulisses pour que les comptes de campagne ne soient pas revus et corrigés. Les conséquences seraient trop graves et le risque de voir ressortir des squelettes encore plus gros trop importants. Heureusement que les justificatifs de campagne ont été perdus par En Marche, ce coup du sort aura peut-être pour effet d’écarter la justice. Car l’article du Monde se conclut par la déclaration d’un membre anonyme du service d’ordre d’alors : « On nous a expliqué que nos justificatifs étaient dans des cartons au QG de campagne, et que ces cartons ont été perdus lors du déménagement vers le siège du parti. C’est étrange que ce soit justement les cartons du SO (service d’ordre) qui aient disparu ».



Source link

Download Nulled WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
free download udemy paid course

Tags: , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up