Les géants des réseaux sociaux, des moteurs de recherche et du commerce en ligne sont-ils devenus trop puissants? Washington a officiellement lancé mardi une vaste enquête pour le déterminer. Déjà mis à l’index sur les questions du respect de la vie privée et des données personnelles, les colosses de la Silicon Valley se voient aussi de plus en plus reprochés d’être devenus quasi monopolistiques, au détriment de leurs utilisateurs. Le ministère de la Justice ne nomme pas les entreprises visées par sa procédure, mais semble cibler les sociétés comme Google, Facebook, Twitter ou Amazon, dominantes sur leurs marchés respectifs. Même s’il vend principalement des iPhones et autres appareils électroniques, Apple pourrait aussi être dans la ligne de mire dans la mesure où le groupe gère, avec l’App Store, une boutique en ligne. Les autorités veulent déterminer comment ces entreprises sont parvenues à devenir aussi incontournables sur leur marché et si elles ont eu recours à des pratiques “ayant réduit la concurrence, empêché l’innovation ou affecté les consommateurs”. Elus et régulateurs américains de la concurrence fourbissent depuis plusieurs mois déjà leurs armes contre les géants de la tech. Google par exemple est régulièrement soupçonné de favoriser, dans les résultats de son moteur de recherche, ses propres services au détriment de ses rivaux. La commission judiciaire de la Chambre des représentants a déjà lancé en juin une enquête sur “la concurrence sur le marché numérique”, affirmant qu’un “petit nombre de plateformes dominantes et non régulées” avaient “un pouvoir extraordinaire dans le commerce, la communication et l’information en ligne”. L’agence en charge de la protection des consommateurs (FTC) mène aussi des investigations.

https://www.lexpressiondz.com/info-en-continu/concurrence-washington-lance-une-vaste-enquete-sur-les-geants-de-la-tech-317856



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *