Aller à…
RSS Feed

27 janvier 2021

Le chanteur de raï algérien Cheb Nasro a appelé au Maroc à la réouverture de la frontière avec l’Algérie




Afrique

URL courte

Lors de la clôture du Festival international du raï le 20 juillet à Oujda, au Maroc, le chanteur algérien Cheb Nasro a appelé les autorités algériennes et marocaines à rouvrir la frontière fermée entre ces deux pays depuis 1994.

La 13e édition du Festival international du raï, qui s’est tenu du 16 au 20 juillet à Oujda, au Maroc, a été clôturée par des chansons interprétées par l’Algérien Cheb Nasro, Nasereddine Souidi de son vrai nom, surnommé le prince du raï sentimental. L’artiste a profité de ce moment pour appeler les autorités algériennes et marocaines à rouvrir la frontière, fermée depuis 1994, entre ces deux pays voisins.

​Mettant l’accent sur les liens sociaux, linguistiques et religieux qui lient les peuples algérien et marocain, il a suggéré aux pays du Maghreb de prendre exemple sur les pays de l’Union européenne.

Sur la même lancée, Cheb Nasro s’est dit certain que la frontière algéro-marocaine était appelée à être ouverte un jour, affirmant que cela réjouirait les deux peuples.

​Par ailleurs, à l’occasion de la victoire de l’équipe d’Algérie lors de la finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019, le chanteur a tenu à remercier chaleureusement ses «frères marocains ayant largement soutenu la sélection algérienne de football lors de cette CAN 2019». Il s’agit d’un geste «normal qui découle de la profondeur des relations entre les deux peuples», a-t-il souligné, précisant que «le peuple algérien aurait fait de même si le Maroc avait été couronné».

La victoire la CAN 2019

La victoire de l’équipe d’Algérie en finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 a, au-delà de l’aspect sportif, suscité un élan de solidarité et de fraternité remarqué entre les peuples du Maghreb. La communion entre Marocains et Algériens pour fêter le deuxième trophée des Fennecs est probablement l’évènement le plus marquant de la compétition. Le coup d’envoi des célébrations communes a été le message de félicitations adressé aux autorités et à l’équipe algériennes par le roi Mohammed VI.

La ville d’Oujda, non loin de la frontière avec l’Algérie et qui occupe une place particulière dans l’histoire commune entre les deux pays, a répondu présent. En effet, elle a abrité l’Armée de libération nationale durant la guerre d’Algérie, et en son sein vivent encore des milliers de familles algéro-marocaines. Celles-ci ont vibré à l’unisson lors de la victoire des Fennecs, Algériens et Marocains exprimant leur souhait de voir la frontière rouvrir.





Source link

Mots clés: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut