Déluges de gaz lacrymogène et de LBD (arme de guerre), canons à eau, blindés aux coins des rues, matraquage sur tout ce qui bouge, et qu’importe si cela est filmé, tout est fait pour martyriser et effrayer le peuple. Le gouvernement nie la violence. L’IGPN affirme qu’il n’y en a pas qui mériterait des sanctions. Les médias la découvrent avec quelque retard.

Depuis le mois de novembre 2018, dans tout le pays, des manifestants pacifiques souffrent et saignent. Les rues sont livrées à une horde sans foi ni loi, la Brigade Anti-criminalité (BAC) qui chasse en meute masquée avec un plaisir non dissimulé dans les manifs et aux abords, pendant et après.

Jamais, depuis des décennies, la clameur
des pauvres n’a été réprimée avec autant d’emprisonnements, de blessures irréversibles, d’humiliations. L’ONU, l’Union européenne, Amnesty international, le Défenseur des droits (Jacques Toubon), les syndicats, les partis (sauf LREM) s’émeuvent.

C’est dans ce contexte que quelques Gilets Jaunes (bénévoles), épaulés par Le Grand Soir, ont créé un livre illustré, un outil de solidarité pour mieux faire connaître les Gilets Jaunes et pour les aider à se défendre.

Merci à nos lecteurs qui ont répondu à l’appel aux dons. Nous avons recueilli un peu plus de 9000 euros qui sont versés à l’éditeur pour aider à la sortie du livre et serrer le prix (Editions du Croquant, 272 pages, avec de la couleur, 8,90 euros). Ainsi, la parole du peuple va entrer dans des milliers de librairies.

Ce livre donne à voir l’incroyable imagination du peuple, son humour, son impertinence, sa lucidité, son intelligence collective, sa poésie parfois.
En un mot, son génie quand il fait l’Histoire et que le monde entier se met à le regarder.

Les promoteurs du projet de livre ont cherché à le faire préfacer. Jean-Luc Mélenchon a répondu à leur sollicitation par une vibrante plaidoirie en faveur des Gilets Jaunes, une ode hugolienne superbe qui enrichit l’ouvrage.

Le livre sera en librairie en septembre. Les co-auteurs en dédicaceront les tous premiers exemplaires du 22 au 25 août aux amfis d’été de LFI à Toulouse au Centre de Congrès Pierre Baudis, métro Compans Caffarelli) où Raphaël Vivas présentera l’ouvrage au public.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *