Le chef de la diplomatie britannique a informé samedi son homologue iranien que Londres laisserait repartir le pétrolier Grace 1 arraisonné la semaine dernière au large de Gibraltar si Téhéran apporte la garantie que celui-ci ne se rend pas en Syrie en violation des sanctions européennes.

Trois jours après avoir accusé l’Iran d’avoir tenté de bloquer le passage d’un pétrolier britannique dans le détroit d’Ormuz, Jeremy Hunt a évoqué une discussion “constructive” avec Mohammad Javad Zarif, qui lui a selon lui assuré vouloir trouver une issue négociée à cette crise.

“Je lui ai confirmé que notre préoccupation était la destination et non l’origine du Grace One et que le Royaume-Uni le laisserait repartir si nous obtenons la garantie qu’il ne se rend pas en Syrie”, a écrit le ministre britannique sur Twitter.

L’Iran accuse Washington d’avoir fait pression sur son allié pour qu’il arraisonne le pétrolier chargé de 2,1 millions de barils de brut iranien, dans le cadre du bras-de-fer entre l’administration Trump et Téhéran.

Contrairement aux Etats-Unis, l’Union européenne n’a pas rétabli de sanctions contre l’Iran mais elle en impose depuis 2011 à la Syrie.

https://www.challenges.fr/monde/londres-relachera-le-petrolier-iranien-s-il-ne-va-pas-en-syrie_664082



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *