La Conférence de l’enseignant arabe contre la normalisation avec l’occupation israélienne a demandé à la fin de ses travaux ce soir dans la ville tunisienne de Hammamet de faire face à toutes les formes de normalisation et de la boycotter à tous les niveaux.

La Conférence a condamné toute forme de normalisation avec l’occupation israélienne, soulignant l’importance du rôle des forces politiques, des parlements, des organisations de défense des droits de l’homme et de la société civile pour contrer les plans de l’administration américaine visant à imposer le prétendu “accord du siècle”.

Elle a appelé à l’adoption de mesures concrètes conformes aux résolutions des sommets arabes afin de refléter le droit légitime des Palestiniens et des Arabes pour la disparition de l’occupation des territoires occupés en 1967.

La Conférence a réitéré le rejet de toutes les actions et mesures prises par Washington à l’égard de Jérusalem occupée (éternelle capitale de l’État de Palestine) et des hauteurs du Golan syrien occupé.

En outre, elle a souligné l’importance d’activer des canaux de pression sur les pays pour qu’ils apportent le soutien nécessaire aux établissements d’enseignement et éducatifs de Jérusalem, ainsi que la création d’un fonds spécial pour financer des projets d’éducation dans la ville sainte.

Elle a insisté sur la nécessité de s’accorder sur une “Charte arabe commune” afin de mettre en place une stratégie nationale visant à renforcer les programmes scolaires dans les établissements d’enseignement arabes.

Un comité permanent de tous les syndicats arabes (un syndicat de chaque pays) a été formé sous la présidence du secrétaire général de l’Union des enseignants arabes et du Comité général de l’université pour l’éducation de base en Tunisie.

https://french.palinfo.com/52912
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *