Un Airbus A320 endommagé d’Afriqiyah Airways a été filmé à l’aéroport Mitiga, le seul aéroport en service de la capitale libyenne, après une frappe aux roquettes qui aurait fait trois blessés le 8 juillet, d’après les médias.

Une séquence filmée ce lundi 9 juillet à l’aéroport Mitiga de Tripoli, en Libye, montre un Airbus A320 de la compagnie aérienne libyenne Afriqiyah Airways qui aurait été endommagé lors d’une supposée attaque aux roquettes le 8 juillet, annoncent les médias.

Selon Reuters, trois techniciens d’Afriqiyah Airways auraient également été blessés.

Dimanche 8 juillet, l’administration de l’aéroport a annoncé sur les réseaux sociaux avoir suspendu le trafic aérien à la suite d’une attaque aux roquettes survenue en fin d’après-midi. L’aéroport Mitiga, le seul en activité dans la capitale libyenne, a rouvert dimanche soir.

Aucun groupe ou individu n’a revendiqué l’attaque présumée.

L’Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar a depuis déclaré que les bâtiments publics de Tripoli dotés «d’antennes installées sur les toits» étaient des cibles légitimes. Le 4 juillet, l’ANL a annoncé avoir abattu un avion militaire des forces fidèles au gouvernement d’union nationale de Tripoli.

Tripoli est en état de siège après que Khalifa Haftar a ordonné à ses troupes en avril d’entamer la marche vers Tripoli, siège du gouvernement dirigé par Fayez el-Sarraj et reconnu par la communauté internationale. Les forces fidèles au gouvernement d’El-Sarraj ont alors lancé une opération baptisée Volcan de la colère. Ces derniers jours, l’aviation de l’ANL a pris pour cible plusieurs positions et dépôts de munitions à Tripoli.

La Libye est plongée dans le chaos depuis le renversement du gouvernement et le meurtre de Mouammar Kadhafi en 2011. Le pays est divisé entre plusieurs entités rivales, avec notamment la présence à Tripoli du gouvernement d’union nationale de Fayez el-Sarraj, et dans l’est, d’un parlement élu par le peuple et appuyé par l’Armée nationale libyenne du maréchal Haftar.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *