L’Egypte est “préoccupée” par les nouveaux projets de forage turcs pour explorer au large de Chypre des gisements gaziers, dont les récentes découvertes ont attisé les tensions en Méditerranée orientale, a annoncé mardi le ministère égyptien des Affaires étrangères.

Nicosie a condamné lundi ce nouveau projet de forage par la Turquie. Par ailleurs, l’Union européenne, qui avait déjà menacé Ankara de sanctions en juin, a dénoncé une “violation de la souveraineté de Chypre”.

“La détermination (de la Turquie) à poursuivre ses initiatives unilatérales augmente le degré de tension en Méditerranée orientale”, a estimé le ministère égyptien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le Caire appelle à éviter “l’escalade” et au “respect et l’application” du droit international.

Les découvertes récentes de gisements dans la région ont entraîné un rapprochement dans ce domaine de l’Egypte, de Chypre, de la Grèce et d’Israël.

Mais elles ont également suscité des tensions avec la Turquie, qui occupe la partie nord de Chypre depuis 1974 et qui entretient des relations tendues avec Nicosie et Le Caire.

Ces derniers mois, un premier navire de forage turc, “Fatih”, puis un deuxième en juin, “Yavuz”, ont été dépêchés par Ankara pour explorer les gisements gaziers au large de la péninsule du Karpas (nord-est), dans le tiers nord de l’île contrôlé par la République turque de Chypre du Nord, non reconnue par la communauté internationale.

Le ministre turc de l’Energie avait annoncé samedi que le navire Yavuz allait commencer à forer au large de Chypre cette semaine.

Gaz: l’Egypte “préoccupée” par les projets de forage turcs au large de Chypre

La France a appelé mardi la Turquie à respecter “la souveraineté” de Chypre et à ne pas mettre en danger la “stabilité régionale” après de nouveaux forages turcs d’exploration gazière au large de l’île méditerranéenne.

“La Turquie a annoncé de nouvelles opérations de forage en Méditerranée orientale, y compris dans des zones relevant de la zone économique exclusive de la République de Chypre”, a déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

“La France rappelle dans ce contexte son ferme attachement au respect du droit de la mer ainsi que sa solidarité avec Chypre, dont la souveraineté doit être respectée”, a ajouté Agnès von der Mühll. “Nous appelons la Turquie à éviter toute action qui serait contraire au droit et mettrait en danger la stabilité régionale”, a-t-elle souligné.

La découverte de gigantesques gisements gaziers en mer dans la région a aiguisé les appétits et attisé les tensions entre Ankara et Nicosie ces dernières années.

Après avoir dépêché ces derniers mois un premier navire de forage, “Fatih”, la Turquie a envoyé le 20 juin un deuxième, “Yavuz”, pour explorer les gisements gaziers au large de la péninsule du Karpas (nord-est), dans le tiers nord de l’île contrôlé par la République turque de Chypre du Nord non reconnue par la communauté internationale.

L’Union européenne, qui avait menacé la Turquie de sanctions après l’annonce de l’envoi du “Yavuz”, a exprimé lundi sa “vive préoccupation” et promis une réponse “appropriée”.

https://www.lemondedelenergie.com/gaz-egypte-turquie-chypre/2019/07/09/
https://www.lorientlejour.com/article/1178188/gaz-paris-appelle-la-turquie-a-respecter-la-souverainete-de-chypre.html



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *