Aller à…
RSS Feed

15 janvier 2021

« Pour qui ssont cces sserpents qui ssiffflent… ».



Si vous voyez parmi des artistes, des auteurs, des politiques, des gens qui répondent à cette description faite par Jean-Baptiste Massillon (1), c’est que vous avez l’esprit aussi mal tourné que le mien :

« La gloire qui ne leur appartient pas est pour eux comme une tache qui les flétrit et les déshonore… Il semble que la fortune leur arrache les faveurs qu’elle répand sur d’autres… Les victoires remportées par leurs rivaux sur les ennemis leur sont plus amères qu’à nos ennemis même. »

Théophraste R. (qui vous garde de vos ennemis. Quant à vos amis, il fait ce qu’il peut, mais ce n’est pas de la tarte).

Note (1) 1663/ 1742. Oratorien, professeur, prédicateur, évêque de Clermont, il prononça l’oraison funèbre de Louis XIV. Ses discours ne furent publiés qu’après sa mort. Tiens, pourquoi ?





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut