Le refus des Etats de l’Union européenne (UE) aux bateaux des Ong humanitaires, transportant de migrants en difficulté, d’accoster au niveau de leurs ports ces derniers jours, a suscité un large mouvement de solidarité auprès des populations desdits pays, réclamant à l’occasion une «nouvelle politique de prise en charge des flux migratoires clandestins». Les restrictions européennes sont allées jusqu’à emprisonner des activistes issus des Ong et imposer des amendes aux Ong «réfractrices». A Rome (Italie), comme à Berlin (Allemagne), en passant par La Valette (Malte) des milliers de personnes sont sorties dans la rue pour crier leur colère et fustiger leurs gouvernants, plaidant pour la mise place d’une véritable politique de prise en charge de l’immigration clandestine. Les manifestants estimant «injuste et inconcevable» de laisser des vies humaines périr en pleine mer et d’emprisonner ou de soumettre les responsables desdites ONG au payement d’amendes.

https://www.lexpressiondz.com/info-en-continu/migration-la-politique-europeenne-decriee-317555



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *