Des dizaines de personnes ont été blessées vendredi dans la répression des citoyens par les forces d’occupation israéliennes lors de leur participation au 65e vendredi des événements pacifiques de la grande marche du retour et de la rupture du siège, à la frontière-est de la bande de Gaza assiégée depuis plus de 13 ans.

Selon le ministère de la Santé, 40 Palestiniens ont été blessés, dont 22 par balles, au cours des événements du vendredi intitulé, “Par notre unité, nous ferons tomber le complot”.

Les forces d’occupation israéliennes ont ouvert le feu avec des armes automatiques et tiré des gaz lacrymogènes sur les participants aux manifestations, ainsi que des eaux usées contre les citoyens.

Auparavant, la Commission nationale suprême pour le retour et la fin du siège avait appelé les habitants de la bande de Gaza à participer à l’événement et à brandir la bannière “Par notre unité, nous ferons tomber le complot”, tout en insistant sur la poursuite des évènements pacifiques de la grande marche du retour jusqu’à la réalisation de ses objectifs.

Trois morts et 500 blessés palestiniens: le bilan meurtrier du mois de juin

Le Centre d’études et de documentation “Abdallah Hourany” a recensé trois morts et 500 blessés palestiniens, victimes des interventions des forces d’occupation israéliennes lors du mois de juin dernier.

Le Centre d’études a révélé dans un rapport publié ce vendredi que 395 palestiniens ont été blessés par les balles d’occupation dans la bande de Gaza lors de leur participation aux manifestations pacifiques de “la marche du retour”, alors que 105 citoyens, dont 9 secouristes et un journaliste, de la Cisjordanie et de la ville d’al-Quds ont été blessés lors des manifestations contre les mesures racistes de l’occupant israélien.

Le centre a ajouté que des dizaines de citoyens palestiniens ont été asphyxiés par les bombes lacrymogènes tirées par les forces d’occupation à Kafr Kaddoum au nord de Qalqilya et à Naalyn et Belaiin et Ras Karkar à l’ouest de la Cisjordanie.

Les forces d’occupation ont arrêté, selon le même rapport, 420 citoyens palestiniens en Cisjordanie, à al-Quds et dans la bande de Gaza. 11 détenus palestiniens ont entamé lors de ce même mois de juin une grève de la faim illimitée protestant contre leur détention administrative arbitraire.

https://french.palinfo.com/52866
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *