Go to ...
RSS Feed

23 September 2019

Sécurité sociale dans le rouge : les gilets jaunes bouc-émissaires !



Les victoires d’Emmanuel Macron en faveur des Français sont malheureusement un songe, une invention sortie de l’imaginaire gouvernemental qui n’hésite pas à utiliser des chiffres gonflés et des promesses farfelues pour faire espérer le citoyen. Une de ses promesses s’appelait la remise sur pied les comptes de la sécurité sociale. Un chantier herculéen en raison de vingt ans de déficits toujours plus grands. Après une année 2018 un peu moins dramatique qui devait annoncer un retour à l’équilibre, voire même à des excédents, la Macronie fait aujourd’hui grise mine et accuse les gilets jaunes pour expliquer cet énième échec.  

Avec un déficit de 1,2 milliard d’euros en 2018, la Sécurité sociale était presque guérie. Un diagnostic à accueillir avec prudence puisqu’il avait été émis par Darmanin et l’ensemble d’un Gouvernement vraiment en difficulté dès lors qu’il s’agit de faire une addition. Les faiblesses en arithmétique se sont vérifiées notamment dans le comptage des gilets jaunes chaque samedi et c’est d’ailleurs à cause de ces satanés râleurs que les comptes de la Sécurité sociale seraient encore moins bons cette année qu’en 2018 !

Entre incompétence et bouc-émissaires, la Macronie a choisi son excuse

Lorsqu’un Gouvernement présente un déficit de 1,2 milliard d’euros comme une victoire qui en annonce assurément d’autres encore plus grandes, les Français sont en droit d’être inquiets. Une inquiétude qui n’avait pas été partagée alors par des médias aux ordres qui reprenaient comme un seul homme les éléments de langage du pouvoir : le trou de la Sécurité sociale sera bientôt de l’histoire ancienne – Emmanuel Macron est le meilleur gestionnaire des comptes publics depuis un certain Général de Gaule… Le résultat est catastrophique puisqu’en 2019, lé Sécu est assurée d’avoir un trou de 1,7 milliard d’euros. Cela fait vraiment tâche quand des excédents avaient été annoncés…

Oui, mais voilà, ce n’est pas la faute au Gouvernement ou à son incompétence. Le problème est que Darmanin avait juste un peu gonflé les chiffres histoire de faire mousser toute la Macronie. Mal conseillé ou peut-être trop désireux de bien se faire voir, le petit Darmanin avait tablé sur une croissance de la masse salariale de 3,5 % (plus de salariés, ce sont plus de cotisations sociales pour l’Etat). Mais cette croissance n’est que de 3,1 %. Ça fait des millions en moins dans les caisses auxquels s’ajoutent quelques miettes lancées par Macron avec la « prime de Noël » exonéré de cotisation pour les montants allant jusqu’à 1 000 euros. Les comptes ne sont pas aussi carrés que prévus et quelque chose ne tourne pas rond.

Car si Darmanin et consorts ont bien affiché leur incompétence depuis deux ans, la totalité des 1,7 milliard de déficit n’est pas encore expliquée. Le coupable ou plutôt les coupables sont tout trouvés : les gilets jaunes. Les pauvres se sont un peu trop (longtemps) révoltés et le pouvoir a dû leur céder deux mesurettes : l’exonération de cotisations sur les heures supplémentaires et la baisse du taux de CSG pour seulement une partie des retraités. 2,7 milliards qui s’envolent ainsi. Résultat, le pouvoir n’a pas répondu aux attentes des Français et en a profité pour creuser le déficit de la Sécu, lequel pourrait atteindre 4,4 milliards d’euros en 2019 ! Perdant sur toute la ligne à moins qu’à l’image de Buzyn le but ne soit de précipiter la chute du système pour le remplacer par un plus Macron-comptaible.





Source link

Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
free download udemy paid course

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up