Go to ...
RSS Feed

20 October 2019

Municipales : Collomb attaqué dans le dos par Macron ?



Rédigé par notre équipe le 05 juin 2019.

Le retour à Lyon n’est pas aussi tranquille et joyeux que l’espérait Gérard Collomb. L’ancien premier et moins bien renseigné flic de France a retrouvé son siège de maire de la capitale des Gaules pour mener campagne en vue d’une énième réélection en 2020. L’échéance approche et les ennuis commencent à barrer la route de celui qui a (enfin ?) fait tiquer la chambre régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes pour « possible détournements de fonds publics » au profit de son ex-compagne. Une information qui si elle s’avérait être un fait signifierait la fin de la longue carrière politique d’un Collomb qui a eu l’outrecuidance d’échapper un peu au système Macron.

Gérard Collomb est un des rares visages bien identifiés qui a publiquement permis la mise sur orbite d’Emmanuel Macron en 2016-2017. Un fait d’armes qui lui a assuré un ministère bien trop grand pour ses capacités et qui a signifié le début des ennuis pour ce petit marquis de province. Piteusement rentré à Lyon pour sauver les meubles d’une carrière sans brio, Collomb s’attèle aux municipales de mars 2020. Un maire sans panache et peut-être pas tout à fait innocent à en croire les informations confirmées par le Parquet national financier. Ce dernier a confirmé la nouvelle sortie dans Le Canard Enchaîné selon laquelle une enquête préliminaire a été ouverte pour « possible détournements de fonds publics ».

Les places sont bonnes à prendre

Les faits qui demandent à être vérifiés sont graves et prouveraient que la méritocratie n’est qu’un concept bien loin de la réalité à Lyon aussi. Car ce « possible détournements de fonds publics » aurait eu pour bénéficiaire l’ex-compagne du maire de Lyon. Une dame répondant au nom de Meriem Nouri et qui travaille à la mairie de Lyon « depuis plus de vingt ans » à différents postes. Gérard Collomb s’est dépêché de nier toute incartade à la loi et a cru bon pour sa défense de donner le détail des différentes fonctions occupées par son ex. Le problème est ailleurs puisqu’il s’agit de savoir comment ces fonctions ont été obtenues et si elles sont justifiées.

La défense de Collomb est encore une fois peu convaincante, mais elle est plus intéressante lorsqu’il invite ses auditeurs à remarquer que cette sale affaire a pour but de l’ « atteindre à dix mois des élections municipales ». Une boule puante lancée par une droite revancharde qui veut le scalp d’un des créateurs de Macron ? Non, comme la plupart du temps, les mauvais coups sont à chercher du côté de ses soi-disant amis et en des décennies à Lyon, Collomb a eu le temps de s’en fabriquer. Le premier d’entre eux n’est autre que son ancien dauphin et actuel  président de la métropole lyonnaise, David Kimelfeld. Un homme qui connaît certains travers de Collomb et qui peut avoir des billes à utiliser contre son ancien mentor. Qui sait ?

Une thèse comme une autre et qui pourrait être dirigée ou au moins encouragée par Emmanuel Macron lui-même. Le président veut rafler toutes les grandes villes de France lors des prochaines municipales et voir un Collomb pas très contrôlable rester à la tête de Lyon n’est certainement pas dans les intentions présidentielles. Nul doute que d’autres dossiers réels ou fantasmés vont s’accrocher à l’arrière-train d’un Gérard Collomb qui ne pourra pas traîner trop de casseroles très longtemps vu son grand âge. Courage Gégé !





Source link

Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download Nulled WordPress Themes
udemy paid course free download

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up