Go to ...
RSS Feed

13 November 2019

NON AUX COMPTEURS D’EAU COMMUNICANTS, itou !



Dans ce PDF : STOP LINKY, GAZPAR, 5G, SMART CITY & Cie

J’apporte les preuves pour refuser la pose de TOUS compteurs communicants, y compris, surtout même les compteurs d’eau dont le déploiement se fait beaucoup plus discret, alors qu’ils sont tout aussi dangereux, mais pire, bien plus redoutables en matière de flicage, et de récupération des données au motif que ce serait pour notre bien.

Et dans celui-ci : Contre l’Agenda oligarchique de dépopulation ; Sarkozy et les compteurs intelligents vous aviez déjà toutes les preuves que derrière la 4G il y avait la 5G (voire la 6G) dans l’unique objectif de la SMART-GRID soit SMART-CITY ou APPARTEMENT DU FUTUR

Et en appui du trublion Dean Henderson d’hier ► Les Rothschild ont (déjà) redistribué vos richesses par Dean Henderson qui concluait sa brillante démonstration par ses mots ; Depuis 6000 ans, ces spéculateurs de l’ombre toujours bien habillés ont volé nos terres, nos cultures des plus variées et notre richesse. Les richesses du monde ont déjà été redistribuées. Peut-être qu’avant que cette lignée sanguine corrompue assassine encore des millions d’entre nous avec leur système 5G qu’ils mettent en place, devrions-nous gicler hors de leur transe générée par leurs médias sociaux issus de leur Silicone Valley ne faisant que nous diviser pour mieux régner, élever le niveau de débat et de conversation ainsi que la fréquence et nous focaliser sur récupérer nos vies et richesses volées ainsi que notre puissance électrique.

Je portais à votre connaissance cet article sur les compteurs d’eau communicants ; Le compteur d’eau intelligent permet de scruter des changements d’habitude ou une activité suspecte chez les personnes âgées et ainsi prévenir tout problème. Surveiller les personnes âgées chez elles grâce à leur compteur d’eau. Cette innovation sera présentée aujourd’hui au salon Pollutec à Lyon. Le compteur d’eau intelligent permet de rendre des services parfois inattendus. Il n’y a pas que Linky le compteur électrique ou Gaspar le compteur de gaz, il y a aussi le compteur d’eau communicant (NdJBL ► Aquarius, TÉLEO…] qui relève votre consommation une fois par jour. Ce n’est pas la même technologie que Linky, là ce sont des ondes radio et cette application lancée aujourd’hui par Suez est originale. Source RTL.FR du 29/11/2018 !

Par ailleurs, on nous signale que les compteurs d’eau communicants font du bruit de jour comme de nuit, à se demander si ce “supplice chinois” ne sera pas fait pour pousser les gens vers une sortie, définitive, plus rapide.

Comme on peut le constater à la lecture de cet article promotionnel vantant tous les avantages des compteurs communicants ► https://www.revue-ein.com/actualite/releve-a-distance-des-compteurs-quel-dispositif-choisir [NdJBL ► Issu de la REVUE-ein, j’ai symbolisé le commentaire (de source anonyme) en italique, auquel je rajoute mon grain de sel]

REVUE-ein : Walk-by, drive-by ou réseau fixe ? Plusieurs modes de relève à distance des compteurs d’eau associés à différentes technologies existent qui répondent à des catégories de besoins diversifiés. Quoique très différentes, elles ont en commun d’apporter une plus grande qualité de service au consommateur et une plus grande efficience au service en charge de l’eau et de l’assainissement. À la collectivité d’opter pour la technologie qui correspond le mieux à ses besoins.

Voyons un peu ; La radio-relève (pour l’Agenda21 local ► Mairie) et la télé-relève (pour l’Agenda21 ► national ou mondial).

La radio-relève nécessite un mini réseau d’ondes appelée plutôt module radio (des tas d’entreprises posent leurs concentrateurs et répétiteurs pour les mini réseaux d’ondes sur les objets connectés) autour d’un quartier rempli de compteur intelligent, ensuite il y a une voiture équipé d’un récepteur d’ondes qui passe à côté pour recueillir les infos sur les compteurs intelligents d’un quartier. Cela s’appelle le drive-by. La voiture doit passer à côté du quartier.

Citation REVUE-ein “Une variante, appelée “passive drive-by”, consiste à semi automatiser la collecte en équipant de boîtiers récepteurs tout véhicule parcourant régulièrement les rues de la ville pour lire automatiquement les compteurs en mode passif. Une solution de ce type a par exemple été développée depuis 2014 par Diehl Metering sur la Communauté d’Agglomération du Grand Belfort : 30.000 compteurs Altair V4 équipés de modules radio IZAR sont relevés 2 fois par mois par 12 véhicules dédiés à la collecte des ordures ménagères spécialement équipés, passant à proximité des habitations à des vitesses pouvant atteindre 50 km/h. Ces données sont exploitées par le logiciel [email protected] afin de fournir des analyses et alertes de consommation et d’optimiser le réseau de distribution. Une solution analogue a été implémentée sur la commune de Gignac par Sensus.”

Résultat de recherche d'images pour

Précisons que c’est ce que déjà ce que fait Véolia avec son compteur d’eau Téléo VIA SEDIF !

Si c’est un type muni d’un smartphone équipé d’un récepteur d’ondes pour recueillir les infos sur les compteurs intelligents d’un quartier, cela s’appelle un walk-by et il doit passer à coté du quartier aussi pour collecter les infos et ondes. Citation REVUE-ein : ” première repose sur la technologie dite du radio-relevé qui consiste à relever à distance l’index d’un compteur équipé d’un émetteur radio à courte portée en passant à proximité, à pieds (à cheval) ou en voiture (Walk-by, Drive-by) à l’aide d’un terminal ad hoc.

REVUE-ein : C’est un fait. L’objet connecté industriel le plus répandu en France est…. le compteur d’eau, cet équipement dont la fonction était, jusqu’à il y a peu, limitée au comptage et qui est devenu, grâce au développement des nouvelles technologies et de l’IoT, l’organe central du réseau, et surtout, le point d’entrée de ces fameux réseaux intelligents. Il y aurait actuellement, en France, entre 25 et 30 millions de compteurs de première prise dont plus d’une douzaine de millions seraient connectés, soit largement plus que le célèbre Linky avec ses 7,3 millions d’unités déployées ou le compteur Gazpar avec ses 2,2 millions d’unités installées.

Bigre ! Donc la mairie va recruter des espions pour qu’ils se baladent en smartphone à côté des quartiers qu’elle veut espionner ?

Bref, La radio-relève c’est donc la captation à petite distance (à échelle de quartier de ville) des données pour l’Agenda 21 local, et ceux qui captent, les conducteurs des voitures intelligentes équipés d’un boitier récepteur des ondes big data des compteurs intelligents (drive-by), ou les piétons espions (voilà pourquoi les Mairies commencent à recruter leur armée de civils bénévolats espions volontaires soit-disant pour maintenir la paix dans la ville pour aider les flics) vont être munis d’un smartphone pour capter les données des compteurs intelligents de tout un quartier en passant dans le quartier (donc que ce soit par voiture ou par smartphone, les espions seront obligés d’être présents à proximité du quartier pour capter les ondes, c’est la radio-relève)

La télé-relève nécessite des antennes relais car c’est la captation à longue distance des objets connectés.

Voilà pourquoi ils installent des antennes relais 4G partout, puis 5G voire 6G !

Les entreprises veulent de la radio-relève et télé-relève en même temps, car ils se plaignent que des zones sont difficiles d’accès, donc ils veulent créer des mini-réseaux dans les zones difficiles d’accès pour les connecté au grand réseau qui peut pénétrer plus facilement grâce au mini-réseau ou module radio crée dans la zone difficile d’accès (par des concentrateurs, répétiteurs posés à côtés du compteur intelligent)

Citation REVUE-ein : “il y a un besoin de relève avec une fréquence pluriannuelle ou des accès difficiles, la radio-relève classique sera plus adaptée », explique Pierre Clément chez Nogema.”

Que ce soient la télé-relève ou la radio-relève, les 2 (installation des concentrateurs,répétiteurs, antennes relais) sont financés par la mairie, donc c’est au dépend de la poche du citoyen qu’il est espionné.

Les mairies appelés collectivités dans l’article financent la relève des compteurs à distance pour espionner à partir de n’importe quel navigateur (smartphone, ordi de la mairie, etc…), les habitants espionnés par leurs maires grâce aux compteurs intelligents.

Elle est pas belle la vie en Smart-City ?

Nan ! Mais voilà pourquoi peu de mairies s’opposent aux compteurs intelligents, les entrepreneurs des compteurs intelligents leur ont promis qu’ils pourront espionner citoyens et vendre leur big data à des multinationales. Le Smart Building se développe

Citations REVUE-ein : “collectivités de collecter et exploiter les données de relève de manière fiable et sécurisée, depuis n’importe quel navigateur” ; “À ce jour, une vingtaine de communes reposant sur environ 30.000 compteurs exploitent cette application, compte non tenu des contrats actuellement en cours de déploiement ou des tests de validation. « Beaucoup de collectivités optent pour un mode en relève en mode “drive-by” “. Elles peuvent ainsi optimiser la gestion de leur parc de compteurs et suivre plus finement la consommation de leurs usagers, tout en s’installant dans une véritable démarche de réseau d’eau intelligent ».”

Le Smart Building se développe : Le smart building est devenu un standard pour les immeubles neufs sortis de terre depuis 2013 conformes à la norme BBC 2012.

Souvent sur leur site officiel pour préparer le réseau chargé de les connecter aux compteurs intelligents de leurs citoyens, les Mairies annoncent la rénovation des lampadaires ou voiries, c’est en réalité pour implanter des capteurs intelligents (antennes relais ou concentrateurs ou répétiteurs) pour la création d’un grand réseau (télé-relève) ou mini-réseau = module radio (radio-relève) autour des compteurs intelligents.

Donc tout le Big data collecté jour et nuit, la collecte sera faite sur les impôts du citoyens.

Citation REVUE-ein : “De même, on peut très bien imaginer une collectivité fonctionner en radio relevé pour les compteurs mais en télé-relevé pour d’autres capteurs. Cela permet de mettre en place une stratégie adaptée à chaque collectivité en fonction de ses problématiques et de son budget ”.

Et bien sûr l’installation de la 4G/5G se fait avec l’argent de la mairie donc l’argent des citoyens !

Citation REVUE-ein : “Sur le terrain, ces solutions, techniquement matures et financièrement accessibles, font quotidiennement leurs preuves. Elles permettent aux collectivités d’engager un premier niveau dans la rationalisation de l’exploitation du réseau”.

Les entreprises veulent que les mairies financent aussi la télé-relève en plus la radio-relève pour collecter les données de tous les compteurs intelligents et capteurs intelligents et autres objets connectés en même temps : “Pour inciter les collectivités à franchir le pas de la télé-relève”

“Au delà des compteurs, nous sommes capables d’intégrer tout type de capteurs communicant, de gérer les données collectées, plus intéressant encore, de croiser des informations. ” Integra Metering développe un ensemble de solutions dans le domaine du comptage intelligent

« Il existe une tendance lourde, en matière de télé-relève, d’utiliser les réseaux radio type Sigfox, Lora ou NB-Iot afin d’éviter d’ajouter des coûts d’infrastructures », souligne Pierre Clément chez Nogema.

“À Angers métropole, par exemple, nous avons réussi à mutualiser l’infrastructure informatique pour télé-relever les compteurs d’eau et géolocaliser les bus de transport public. C’est un peu atypique, mais cela montre qu’à partir de deux services qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre, il est possible de proposer une structure commune d’outils pour répondre à des applications différentes ».

Integra Metering développe un ensemble de solutions dans le domaine du comptage intelligent : Integra Metering, résultat de la fusion entre la startup française Yzatec spécialisée dans la mesure ultrasonique de fluides, et Aquametro

Donc ils peuvent suivre un type de chez lui, savoir tout ce qu’il fait chez lui, ensuite s’il prend un bus, ils sauront exactement à quelle station il descend car leur logiciel capte les données des compteurs intelligents des logements en plus de la géolocalisation des bus intelligents, et ainsi de suite, pour que rien et aucune donnée n’échappe à Big Brother sur la moindre activité de ce que font les citoyens que ce soit chez eux ou à l’extérieur dans leur Smart-city

Tout cela sous prétexte de réduire les couts pour le budget de la Mairie qui va financer un seul logiciel pour le big data de toutes les données de la Smart-City ?

Et ce sera encore plus facile, si le gonze, ou la gonzesse, s’est fait mettre (aïe) une puce RFID dans… la main !…

Vu qu’ils mettent la télé-relève, donc Sigfox et Lorawan partout, les Big-Data iront d’abord chez sigfox et lorawan (2 réseaux informatiques qui bossent en partenaires avec Orange, et autres opérateurs…) et l’ex directrice d’AREVA bosse à Sigfox ► Sigfox est un grand réseau pour la télé-relève de tous les compteurs intelligents français, et sa directrice de conseil d’administration est Anne Lauvergeon qui était à la tête d’AREVA, lobby des déchets nucléaires. Onzo la multinationale qui veut collecter les données de tous les compteurs intelligents est partenaire avec Sigfox.

Résultat de recherche d'images pour

C’est fou comme le monde est petit, hein ? Et totalement dingo !

Alors n’oubliez pas de noter que Bruno Le Maire, Ministre des Finances, ira chercher sa feuille de route à Montreux dès demain 30 mai jusqu’au 2 juin en participant à la fameuse réunion qui n’existe pas…

Question subsidiaire : ils prétendent mettre des alarmes dans les compteurs intelligents d’eau, uniquement pour détecter des fuites.

Pourquoi ne peuvent-ils pas tout simplement faire en sorte que les compteurs intelligents d’eau envoient l’info de la fuite silencieusement à l’entreprise concernée, plutôt que de réveiller les gens qui eux de toute façon ne sont même pas formés pour réparer les fuites d’eau s’il y en a ?

Oui, je vous rappelle que l’info initiale est que les Compteurs d’eau communicants, dernière génération, donc, super intelligents nous dit-on font du bruit jour et nuit… Tic, Tac, Tic, Tac, nan j’déconne… Quoique !

Bien sûr, si ce futur vous tente, grave, vous pouvez continuer de pioncer, mais faudra pas venir chouiner après !

Perso, j’ai Colloque sur Landauer du 6 au 8 juin à Normale Sup Lyon, et la 3ème Assemblée des Assemblées à Montceau-les-Mines du 28 au 30 juin 2019 ou vous pouvez vous inscrire ; !

JBL1960



Source link

Download Nulled WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
udemy course download free

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up