Go to ...
RSS Feed

26 August 2019

L’UE a tenté de rééduquer des youtubeurs récalcitrants



Parmi les influenceurs de YouTube et d’Instagram ayant participé au «voyage d’étude» organisé par la Commission européenne en avril 2019, d’eux d’entre eux livrent un témoignage particulièrement critique de leur expérience à RT France.

La Commission européenne organisait au mois d’avril 2019 un «voyage d’étude» auquel étaient conviés des influenceurs du net, parmi lesquels plusieurs youtubeurs spécialisés dans l’actualité politique.

Comme le rapporte Marianne, la Commission européenne cherchait ainsi à convaincre ces figures des réseaux sociaux de «parler davantage d’Europe» et surtout de porter un «récit positif» autour de l’Union européenne. Au menu : visite des institutions européennes et séminaires visant à «déconstruire» les idées reçues sur l’UE…

Des fonctionnaires armés de bonnes intentions […] nous expliquaient que “la désinformation, ce sont des faits avérés et réels, utilisés pour porter un propos politique qui va à l’encontre des politiques promues l’Union européenne”

«J’avais l’impression d’être dans 1984 ou en URSS sur la fin, où des fonctionnaires armés de bonnes intentions […] nous expliquaient que “la désinformation, ce sont des faits avérés et réels, utilisés pour porter un propos politique qui va à l’encontre des politiques promues l’Union européenne”», décrit Tatiana Ventôse, avant de relater l’argumentaire de ses interlocuteurs, qui lui auraient expliqué que «tout ça [était] organisé par la Russie».

Tommy Lasserre rapporte pour RT un autre élement, concernant le discours européen sur la concurrence au sein de l’UE : «L’idée reçue qu’ils ont essayé de défaire, c’est pas que l’Europe met en place la concurrence à l’échelle globale», faisant au contraire valoir que «la concurrence c’est bien».

Le youtubeur politique Grégory Tabibian a également commenté pour RT France l’initiative de la Commission européenne, à laquelle il n’a pas participé, mais au sujet de laquelle il se sent concerné en tant qu’influenceur sur les réseaux sociaux. «Est-ce que je trouve ça normal que des lobbyistes fassent du lobbying ? Oui, c’est leur boulot, ils vont pas se priver !», estime-t-il avant de rappeler que par le passé, certains youtubeurs avaient entrepris par eux-mêmes un voyage au cœur des institutions : «Peut-être que [les institutions européennes] savent que ce genre de choses peut arriver et que maintenant elles ont plus envie d’en avoir le contrôle, ou en tout cas, d’en avoir l’initiative», suggère le youtubeur politique.



Source link

Free Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
udemy course download free

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up