Go to ...
RSS Feed

24 May 2019

En Marche tente un greenwashing pour sauver les européennes !



A peine commencée, la campagne des européennes dérape pour la Macronie. Le choix de mettre Nathalie Loiseau tout en haut de la liste d’En Marche se révèle catastrophique et si tout a été fait pour que la campagne soit la plus courte possible, la nullité des affidés du pouvoir est criante. A moins de trois semaines du scrutin, l’heure est à l’inquiétude et la Macronie doit lancer une offensive très médiatique qui consiste à dire que voter En Marche, c’est s’assurer de la préservation de la planète. Tell a lie again !

Des noms, des noms, mais toujours pas d’idée pour LREM alors que la campagne des européennes démarre enfin à quelques encablures du scrutin. Pas grave pense-t-on au sein de la Macronie puisque les idées n’ont jamais été le fort de cette petite secte. Tout se joue sur la comm’ alors, Macron chasse des noms qu’il érige en trophée et cela doit suffire à rameuter les électeurs. Une stratégie qui coince avec des sondages qui commencent à sentir le souffre et un vide programmatique qui est de plus en plus évident. Il faut remettre un peu de poudre de perlimpinpin dans le moteur, alors tout est misé sur l’écologie.

Noms sortis du formol et grandes déclarations

Mais que sont-ils venus faire dans cette galère ? Les Nathalie Loiseau et autres paumés de la Macronie sont bien embarrassés aujourd’hui. Obligés de se présenter sur la liste européenne d’En Marche pour continuer à percevoir une rémunération et des honneurs, les trainards d’En Marche n’arrivent pas à enclencher la seconde pour ravir la première place parmi les nombreuses listes en lice. Arriver en seconde position derrière le Rassemblement national serait un terrible désaveu puisque depuis deux ans, le pouvoir répète qu’il est seul à pouvoir faire barrage à la haine…

La rhétorique trompeuse ne marche plus comme au bon vieux temps, et c’est la Macronie qui est en panne sèche. Le petit Emmanuel se fâche tout rouge pour que les ministres soient plus présents encore dans les médias, mais au bout d’un moment il faut un projet pour appâter le gogo. Aïe ! Ce n’est pas le fort de la troupe, alors il faudra patienter jusqu’au 9 mai pour avoir le privilège de découvrir les dernières trouvailles en matière d’écologie. Car oui, les européennes se gagneront sur le terrain de l’écologie selon les grands stratèges de l’Elysée.

Dans ce cas, il est pertinent de faire la chasse à l’électeur gauchiste. Un électorat pas vraiment choyé depuis le début du quinquennat, mais qu’il est facile de rappeler au moyen de quelques noms insupportables aux oreilles des Français qui aiment leur pays. Ainsi, le faux retraité de la politique, Daniel Cohn-Bendit, est prié de faire le service après vente d’un Pascal Canfin qui mange à tous les râteliers pour continuer sa misérable carrière. Quant à Loiseau, il lui est demandé de s’exprimer en priorité sur les questions environnementales. Fini son passé difficile à vendre, il faut dire qu’avec la France et l’Europe, ce sont les cours d’eau et la biodiversité qui sont en sécurité.

Sur quel fait ou politique repose cette histoire que la Macronie s’intéresse à la préservation de la planète ? Sur rien sauf peut-être sur le titre déjà poussiéreux et malvenu de « champion de la Terre ». Désabusé par leur parti, les écolos vont être tentés de voter Macron pour se donner bonne conscience. Le pouvoir en est arrivé à ce point après deux ans aux manettes. Triste réalité que les électeurs devront appuyer avec une défaite de LREM le 26 mai prochain. Aux urnes pour un vote utile, efficace et anti-Macron !





Source link

Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download Premium WordPress Themes Free
free download udemy course

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up