Aller à…
RSS Feed

24 janvier 2021

Séminaire gouvernemental : les Français rient (jaune) et Macron voit rouge



Pas content le petit Macron ! C’est ce que rapporte RTL trois jours après le séminaire gouvernemental qui avait été survendu par la Macronie. Un séminaire chargé de mettre en musique les réponses trouvées par le pouvoir pour répondre une bonne fois pour toutes à la crise des gilets jaunes et qui n’était – bien entendu – qu’une énième opération de communication. Mais à en croire les échos du Conseil des ministres de ce mardi, Macron en a assez de la comm’ et trouve ses ministres trop mous. Ça chauffe en Macronie !

Depuis un an et demi les ministres font tout leur possible pour complaire à Jupiter. Pas compétents pour un sou et dotés pour la plupart du charisme d’une huitre, ils sont restés logiquement dans l’ombre de celui qui parle tout le temps malgré ses promesses de prises de parole rares et mesurées. Mais les choses devaient changer depuis plusieurs mois et la crise des gilets jaunes. Blâmé à juste titre, le président a cherché à mettre des fusibles devant lui et si les députés se sont réveillés un peu, les ministres n’ont toujours pas pris la roue de l’échappée toute en logorrhée du président de la République.

Sondages « mauvais » à l’image des ministres…

Défendons l’indéfendable et rappelons qu’Emmanuel Macron peut compter sur certains ministres friands de parlote et de contributions bien pénibles au débat public. Les deux leaders de ce mouvement sont sans conteste Marlène Schiappa et Christophe Castaner. Mais entre celle qui se fait de plus en plus prendre les doigts dans le pot des fake news et un ministre nul qui manie la matraque plus facilement contre les gilets jaunes pacifistes que contre les casseurs, le compte n’y est pas. Qu’à cela ne tienne, la fin du grand débat devait marquer le début de « l’acte II » du quinquennat.

La Macronie a beau voler le vocabulaire de la contestation, personne ou presque ne tombe dans le panneau. Les choses n’ont rien changé depuis cette grande farce qui aura coûté plusieurs millions d’euros. Si rien ne change, les ministres restent donc toujours planqués dans leur ministère à l’image de leur ex-collègue Benjamin Griveaux qui a pourtant dû été exfiltré de sa tour d’ivoire un samedi après-midi et qui ne peut désormais que se pavaner dans les beaux quartiers de Paris pour faire campagne dans le cadre des municipales de 2020.

Mais ce qui inquiète le petit Emmanuel, c’est bien la prochaine échéance électorale, c’est-à-dire les européennes. La campagne de Loiseau ne décolle pas et l’ancienne membre d’une liste d’extrême droite voit le Rassemblement national la talonner selon les sondages officiels. Lors du Conseil des ministres de mardi (avancé de 24 heures pour que ces mêmes ministres puissent jouir d’un 1er mai chômé), Macron a passé un savon aux nulloss qui ont le titre de ministre ou de secrétaire d’Etat. « Il nous a bien secoué la gueule » assure un participant resté anonyme de ce Conseil des ministres tendus.

Le président n’a pas aimé l’ambiance « goûter de campagne » d’un séminaire gouvernemental qui devait donner le change. Macron a conclu le grand débat en disant que les Français voulaient plus de Macronie et plus vite, mais cette appréciation trop personnelle et déformée de la réalité n’a pas été assez partagée par ses ministres trop peu présents, à son goût, dans les médias et sur le terrain. Il leur aurait fait comprendre « qu’il ne s’était pas tapé 100 heures de débat partout en France pour que ses ministres ne sortent pas de leurs ministères ». Pas faux, sauf que personne ne lui a demandé de jouer au moulin à paroles.

Et comme Macron sait que ses ministres sont des lâches, il leur a mis un coup de pression qui doit les booster à fond pendant au moins quelques semaines : « On a eu droit à une menace de remaniement à peine voilée » a révélé ce même participant anonyme. Il va falloir sauver sa place. Une mission pas très compliquée en somme. Il suffit de se déplacer un peu sur le terrain et de parler (peu importe les propos). Une chose que même Nathalie Loiseau parvient à faire avec le bonheur que cela procure à tous…





Source link

Mots clés: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut