Go to ...
RSS Feed

20 October 2019

Rabbins d’une académie pré-militaire : les Arabes sont inférieurs génétiquement | Brèves



Sur des vidéos, des instructeurs d’une académie en Cisjordanie prônent la suprématie juive, disant que les Arabes génétiquement inférieurs veulent vivre sous domination israélienne.

Deux rabbins d’une académie religieuse pré-militaire dans une implantation en Cisjordanie ont été enregistrés, faisant des commentaires désobligeants et racistes sur les Arabes, défendant la vision du monde d’Adolf Hitler et encourageant ouvertement la suprématie juive.

Dans une série d’enregistrements non datés publiés lundi par la Treizième chaîne d’information, le rabbin Eliezer Kashtiel, directeur de l’Académie Bnei David à Eli, plaide pour réduire à l’esclavage les non-juifs « stupides et violents » du fait de leur infériorité génétique.

« Tout autour de nous, nous sommes entourés de gens qui ont des problèmes génétiques. Demandez à un Arabe ordinaire : « Où voulez-vous vivre ? Il veut vivre sous occupation. Pourquoi ? Parce qu’ils ont des problèmes génétiques, ils ne savent pas comment diriger un pays, ils ne savent rien faire. Regardez-les ».

Dans son cours, Kashtiel poursuit en prônant le racisme contre les non-juifs.

« Oui, nous sommes racistes. Nous croyons au racisme… Il y a des races dans le monde et les peuples ont des caractéristiques génétiques, et cela nous oblige à essayer de les aider », a-t-il dit. « Les Juifs sont une race qui réussit mieux ».

Dans une autre vidéo de la Yeshiva Bnei David diffusée par la Treizième chaîne, le rabbin Giora Redler fait l’éloge de l’idéologie de Hilter pendant un cours sur la Shoah.

« Commençons par nous demander si Hitler avait raison ou non », a-t-il dit aux étudiants. « C’était la personne la plus correcte qu’il y ait jamais eu, et tout ce qu’il a dit était vrai… il était juste du mauvais côté. »

Redler poursuit en disant que le pluralisme est le « vrai » génocide perpétré contre le peuple juif, et non la solution finale de l’Allemagne nazie.

« La véritable Shoah, ce n’est pas quand ils ont assassiné les Juifs, ce n’est pas ça. Toutes ces raisons, qu’elles soient idéologiques ou systématiques, sont absurdes », a-t-il dit. « L’humanisme et la culture séculière de ‘Nous croyons en l’homme’, c’est ça la Shoah. »

Les propos ont été largement condamnés par les députés de l’opposition, qui ont demandé le retrait de tout le financement public de l’académie d’Eli à la suite des déclarations de Kashtiel et Redler.

« Ce n’est pas du judaïsme, et ce ne sont pas nos valeurs », a déclaré le député Yair Lapid du parti Kakhol lavan dans un communiqué. « Les gens qui parlent ainsi ne sont pas dignes de s’appeler rabbins… l’État doit cesser de financer ce programme jusqu’à ce que les rabbins racistes soient expulsés. »

La présidente de Meretz, Tamar Zandberg, a envoyé une lettre au ministère de l’Éducation demandant que tout le financement de l’État soit coupé à la lumière du « chauvinisme, de l’homophobie et de la haine qui se dégagent de cette école ».

Après la diffusion de la vidéo lundi, Kashtiel et Redler ont admis avoir fait ces remarques dans un communiqué à la Treizième chaîne, mais ont affirmé que les propos avaient été sortis de leur contexte.

Kashtiel s’est dit « peiné » que son « cours sur les droits de l’homme » ait été mal interprété, en expliquant à la chaîne qu’il voulait dire exactement le contraire et qu’il appelait à « une responsabilité sociale et à se soucier des plus faibles ». Il a déclaré que ses références à l’esclavage et au racisme étaient une « interprétation ‘Socialist Modernism’ » de ces concepts.

Dans son cours, Redler a dit qu’il essayait simplement d’“expliquer la logique morbide d’Hitler” et a accusé les médias de « calomnie cynique » contre lui quelques jours avant Yom HaShoah.

Les rabbins qui enseignent à l’académie Eli – la coqueluche du camp sioniste religieux pour avoir propulsé des milliers d’officiers religieux à des postes de combat supérieurs dans l’armée israélienne – ont des antécédents de propos controversés et intolérants.

En 2016, le co-fondateur de l’académie Bnei David, Yigal Levinstein, a été enregistré en classe en traitant les homosexuels de « malades et pervers ». Dans une autre conférence cette année-là, Levinstein prétendait que le fait de recruter des femmes dans Tsahal les rendait « folles » et les éloignait de leur judéité.

L’autre cofondateur de Bnei David, le rabbin Eli Sadan, prêche contre l’éducation des femmes, affirmant que la pensée indépendante « neutralise leur aptitude la plus importante… de bâtir un foyer ».

L’année dernière, des vidéos ont fait surface d’un autre enseignant de Bnei David, le rabbin Yosef Kelner, qui donnait des cours sur les femmes « faibles d’esprit » et ayant une capacité réduite pour la spiritualité.

En 2017, le ministre de la Défense de l’époque, Avigdor Liberman, s’est engagé à annuler le financement de l’académie Eli, mais le procureur général a bloqué cette décision pour des raisons juridiques. Au lieu de cela, Liberman a annoncé qu’il limiterait le nombre d’étudiants à titre de mesure punitive pour le « sexisme constant » à l’académie Eli.

https://fr.timesofisrael.com/rabbins-dune-academie-pre-militaire-les-arabes-sont-inferieurs-genetiquement/



Source link

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
free download udemy course

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up