Khaled Mechaal, ancien chef du bureau politique du Hamas, a déclaré vendredi que les États-Unis et Israël avaient déjà commencé à mettre en œuvre le prétendu “accord du siècle”, tirant parti d’une série d’évolutions qu’il a qualifiées de “regrettables” aux niveaux interne et externe.

Mechaal a déclaré dans son discours au Forum afro-asiatique pour la coopération et le développement à Istanbul: “l’Amérique, Israël et leurs alliés ne se limitent pas à 100 ans d’occupation et de conspiration contre la Palestine, ils souhaitent mener à bien leurs projets en se basant sur une série d’évolutions regrettables”.

Il a expliqué qu’ils “exploitent la situation palestinienne interne, divisée par la faiblesse des options de certaines composantes de l’arène et des dirigeants palestiniens, et la poursuite des résistants par certaines parties palestiniennes”.

Mechaal a souligné qu ‘”il y a une faille dans les normes; le fusil et la résistance sont le slogan suprême de toutes les forces palestiniennes; personne n’a osé dire non au fusil et à la résistance, et malheureusement nous l’avons approché aujourd’hui”.

Il a noté que la nation islamique avait toujours réussi à “absorber les différences religieuses, ethniques et sectaires, et avait brandi le drapeau de la coopération, du dialogue, de la communication et de la compréhension de l’autre et vivait dans la tolérance et la conscience”.

“Mais à ce moment-là, sous l’ignorance et le manque de conscience, sous l’influence de l’ennemi, d’incitations externes et de certaines profondes ingérences dans notre pays, des conflits ethniques, sectaires, et religieux nous ont séparés, affaiblis et éloignés, en plus de la domination des dictatures sur nos territoires”, a-t-il ajouté..

Mechaal a dénoncé les tentatives de certains pays régionaux, notamment arabes de normaliser leurs relations avec l’ennemi occupant israélien au détriment de la question palestinienne et des droits légitimes du peuple palestinien, ce qui menace sans précédent la question principale de la nation et l’identité arabo-islamique de la ville de Jérusalem occupée.

Il a confirmé dans son discours qu’ils ont effectivement mis en oeuvre leurs projets coloniaux et judaiques, par le transfert de l’ambassade américaine à la ville sainte, lutté contre l’UNRWA, approuvé et ratifié la loi de l’État juif, donné à Israël la souveraineté sur le plateau du Golan et poussé les Arabes à tomber dans les bras d’Israël.

Mechaal a indiqué que l’administration américaine et ses alliés veulent annoncer le prétendu “accord du siècle” après que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, aura terminé ses arrangements internes lors des dernières élections qui ont eu lieu début avril.

https://french.palinfo.com/52344
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *