Aller à…
RSS Feed

1 décembre 2020

Légion d'horreur.




Sous accusation de terrorisme (après des « simulacres de procès », selon Amnesty international) l’Arabie saoudite a procédé le 23 avril à 36 décapitations et un crucifiement. Un cadavre a été exposé en public. L’un des décapités (le centième depuis le début de l’année) avait 16 ans quand il a commis le (…)

Editorial



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut