Indignées par le fait que ce «dialogue sur l’Europe» ait été mené exclusivement par des hommes, dont Bruno Le Maire, Jacques Attali et Éric Zemmour, des militantes du mouvement féministe La Barbe ont essayé d’intervenir pour lire leur tract. La tentative a été un échec. Elle s’est même soldée par un nez en sang pour l’une des militantes.

Organisé par l’hebdomadaire Valeurs actuelles, le «dialogue sur l’Europe», qui s’est déroulé dans la soirée du jeudi 25 avril au Cirque d’Hiver à Paris, a été marqué par un incident. Alors que le ministre de l’Économie Bruno Le Maire et le polémiste Éric Zemmour s’apprêtaient à entamer leur dialogue, quelques activistes du collectif féministe La Barbe sont montées sur scène pour dénoncer la composition 100% masculine de ces débats sur l’avenir de l’Europe à un mois des élections européennes qui se dérouleront les 25 et 26 mai prochains.

Sur leur site, les militantes féministes expliquent qu’elles voulaient «intervenir pacifiquement» comme elles le font «depuis 11 ans et 213 actions». «Il a presque toujours été d’usage qu’on nous laisse parler (lire le tract au minimum) avant que nous sortions dans le calme».

Cité par Franceinter, l’animateur du débat a expliqué que les organisateurs de l’évènement n’avaient «rien contre la présence des femmes et encore moins dans le débat d’idées». Il a ajouté que Ségolène Royal avait refusé l’invitation à cette soirée.

Outre Bruno Le Maire et Éric Zemmour, ce «dialogue sur l’Europe» réunissait l’intellectuel Jacques Attali, la tête de liste LR aux européennes François-Xavier Bellamy, le président du Mouvement pour la France Philippe de Villiers ainsi que l’essayiste Benoît Duteurtre et l’écrivain Michel Houellebecq.

https://fr.sputniknews.com/france/201904261040893762-femmes-barbes-dialogue-europe/



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *