Les attentats au Sri Lanka sont des représailles à ceux de Christchurch selon les premiers éléments de l’enquête, a annoncé le 23 avril le vice-ministre sri lankais de la Défense.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les auteurs des attentats qui ont fait plus de 300 morts au Sri Lanka voulaient venger le massacre de la mosquée de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, a annoncé le 23 avril le vice-ministre sri lankais de la Défense.

«Les investigations préliminaires ont révélé que ce qui s’est passé au Sri Lanka avait été commis en représailles à l’attaque contre les musulmans de Christchurch», a déclaré Ruwan Wijewardene devant le Parlement, évoquant l’attaque qui a fait 50 morts le 15 mars dans deux mosquées de la ville située dans le sud de la Nouvelle-Zélande.

Détails à suivre





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *