Aller à…
RSS Feed

24 janvier 2021

Castaner censuré, il découvre le problème des migrants…



Rédigé par notre équipe le 05 avril 2019.

A la veille du 21e samedi de mobilisation des gilets jaunes, Christophe Castaner est un ministre groggy. Sa loi anti-gilets jaunes surnommée injustement « loi anti-casseurs » a vu son article le plus cynique être censuré par le Conseil constitutionnel. Un coup dur pour la Macronie qui pensait ainsi vider les rues en obligeant les mécontents à rester chez eux. La pilule est amère, alors pour se refaire la cerise, Castaner fait mine de découvrir que les migrants sont escortés par des ONG qui fricotent avec les passeurs…

Les semaines se suivent et se ressemblent pour le ministre de l’Intérieur. Incompétent à maintenir l’ordre dans les rues, il est également incapable d’écrire une loi de quelques articles seulement qui ne soit pas censurée par le Conseil constitutionnel. Après avoir fait la tournée des médias pendant des semaines pour assurer que grâce à cette loi, la France allait être sauvée des casseurs, la Macronie fait grise mine. L’article 3 qui permet aux préfets d’interdire à certains individus de se rendre à des manifestations a été logiquement censuré par le Conseil constitutionnel.

Catastrophique Castaner

Ce n’est pas faute d’avoir prévenu Christophe Castaner. Dans un Etat de droit, on ne peut pas interdire administrativement à un individu de se rendre à des manifestations sur la simple crainte de débordements. Si des individus doivent être extraits de la société, qu’ils soient envoyés en prison, mais pour cela il faudrait que la police reçoive l’ordre d’arrêter les casseurs et que les juges commencent par faire leur travail. Si on reprend le fil conducteur de « la pensée » macroniste, avec le principal article de la loi censurée, il est impossible de maintenir l’ordre dans les rues. Ça promet de « belles » scènes de débordements dans les semaines qui viennent à commencer par le samedi 20 avril…

Condamné par le Conseil constitutionnel à prier pour que les choses ne dégénèrent pas trop, Castaner doit trouver un autre moyen de jouer au ministre implacable avec l’illégalité. Après s’être creusé la tête, notre Ca(s)ta national(e) s’est dit qu’il fallait bien faire quelque chose de la conférence des ministres de l’Intérieur du G7. Là, le socialiste devenu macroniste revêt enfin ses lunettes et s’aperçoit que les vagues migratoires déferlant depuis le sud de la Méditerranée n’ont pas grand-chose de naturel. Le ministre observe enfin que « certaines ONG étaient en contact téléphonique avec des passeurs (…) les ONG, dans ce cas-là, ont pu se faire complices des passeurs ». Il était temps de le noter !

Castaner-Salvini même combat ? Que les progressistes se rassurent. Castaner ne fait que brasser de l’air dans le cadre de la campagne des européennes. La Macronie va bientôt proposer aux Français d’être aussi stricte qu’humaniste par rapport aux migrants. Il faudra comprendre que le discours est ferme, mais que les actes sont d’une affligeante mollesse. Rien de nouveau sous le soleil jupitérien. Toujours de l’esbroufe, jamais aucun résultat. Les gauchô vont s’exciter quelques jours et tout reviendra à la normale. Castaner continuera d’être aussi peu crédible, à tel point que le Point se permet de publier un article intitulé Le guide Castaner des sorties parisiennes. Voilà enfin un domaine dans lequel le ministre performe !





Source link

Mots clés: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut