Go to ...
RSS Feed

21 November 2019

Une agence américaine passe à la loupe les réserves «importantes» de pétrole de l’Algérie | Brèves



Dans une étude sur le secteur pétrolier algérien, l’Agence américaine d’information sur l’énergie a affirmé que les réserves prouvées du pays en pétrole étaient de 12,2 milliards de barils, au début 2018. En plus de son potentiel en hydrocarbures de schiste et ses autres réserves en offshore. Ce rapport éclaire le débat sur la crise économique.

L’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA) vient de publier une étude consacrée au secteur de l’énergie en Algérie. Dans ce rapport, l’EIA affirme que les réserves prouvées en pétrole, début 2018, de ce pays d’Afrique du Nord avoisinaient les 12,2 milliards de barils. Ces réserves classent l’Algérie à la 16e place mondiale, selon un rapport d’IndexMundi. Ceci, en plus des réserves non exploitées se trouvant dans les eaux territoriales du pays et environ 20.020 milliards de mètres cubes de gaz de schiste. L’étude publiée par l’agence américaine intervient en plein débat sur la crise économique en Algérie, apportant ainsi une note positive quant à l’avenir du pays.

«Les réserves algériennes en pétrole étaient de 12,2 milliards de barils, au début de 2018», a indiqué l’EIA, précisant «que toutes ces réserves sont situées en onshore étant donné que l’Algérie n’a pas encore entamé l’exploitation de son potentiel offshore.»

Par ailleurs, l’agence américaine a rappelé que l’Algérie «disposait de ressources importantes de pétrole et de gaz de schiste» tout en regrettant que «peu de progrès ont été accomplis dans la mise en valeur» de ces réserves. En effet, dans une étude publiée en 2013, l’EIA avait indiqué que l’Algérie détenait les troisièmes plus grandes réserves d’hydrocarbures de schiste au monde après la Chine et l’Argentine. L’agence avait alors estimé ces réserves à 707.000 milliards de pieds cubes (20.020 milliards de mètres cubes).

Concernant le gaz naturel, l’étude de l’EIA note que l’Algérie peut augmenter la production de ses gisements en exploitation, à condition d’engager des investissements importants pour éviter le déclin de sa production. «Sans investissement supplémentaire en amont, le taux de déclin devrait augmenter, entraînant une baisse de la production», est-il précisé dans le rapport.

En raison des manifestations populaires qui se déroulent depuis le 22 février en Algérie, le géant pétrolier américain ExxonMobil a suspendu, «au moins temporairement», les discussions avec la compagnie nationale algérienne d’hydrocarbures Sonatrach sur le développement d’un champ gazier, selon des sources citées par l’agence de presse Reuters. L’échec est dû à l’avenir incertain d’Abdelmoumen Ould Kaddour, PDG de la Sonatrach, en cas de départ du Président Abdelaziz Bouteflika du pouvoir, ont précisé les mêmes sources.

https://fr.sputniknews.com/afrique/201903271040516896-reserves-algerie-petrole-gaz-schiste/



Source link

Download Nulled WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download Best WordPress Themes Free Download
udemy paid course free download

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up