Go to ...
RSS Feed

22 September 2019

Sortir de l’UE c’est verboten ! MàJ du 13 mars 2019



MàJ du 13 mars 2019 ; La preuve par 4 (au moins)…

Le Parlement britannique a rejeté une seconde fois, mardi soir (12/03/19), l’accord conclu avec les Vingt-Sept, à seize jours de la sortie prévue de l’UE le 29 mars 2019. Source Le Coiffeur de ses Dames du 13/03/2019 + le dossier spécial Brexit

Résultat de recherche d'images pour

Tant qu’à me faire supprimer des images, autant que ce soit pour une bonne raison…

Teresa May(Mim) 13ème Prime Minister intronisée le 13/07/2016 en perd sa voix…

Comme prévisible, donc ICI & & SURTOUT PAR ICI : Extraits : Alors pour beaucoup dont je suis, jamais l’oligarchie européiste de ce N.O.M. ne laissera partir la Grande Bretagne de l’UE. Déjà les psychopathes aux manettes l’avaient pas vu arriver tellement certains de leur main mise sur les peuples donc il n’y a aucune chance que la Grande Bretagne sorte de l’UE.

Déjà on apprend qu’il faudra passer par un vote au parlement qui est pro-européen à donf. Que la procédure de sortie de l’UE prendrait entre 2 et 10 ans et donc qu’entre temps les politicards de tous poils gèleront le projet.

Ce qui est sûr c’est qu’ils vont tout tenter pour faire oublier tout ça, c’est les champions du monde du camouflage et pour faire sortir ce Grand Bazar des feux de la rampe merdiatique, allez au hasard ;

Un attentat bien sanglant ?

Et on a été très bien servis depuis, en France 14/07/2016 ; En Angleterre Manchester, Londres en attentats terroristes manipulés dont seuls celles et ceux qui ne s’en relèveront pas sont bien les innocentes et réelles victimes…

Comme au vu de nos analyses des uns et des autres de l’époque ;

Toute la mascarade durant et après le referendum britannique sur la sortie ou pas de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne se décante et nous commençons à apercevoir plus clairement la structure mise en place par l’oligarchie.

La vaste majorité des “experts” de la pressetituée pose la question de savoir si la haute finance de la City de Londres (la véritable “couronne” possédante, coloniale et dominatrice régit par la Banque d’Angleterre/Vatican sous contrôle de la famille Rothschild) n’aurait pas par “hasard” anticipé le Brexit pour se repositionner sur les marchés… Poser cette question relève soit de l’ignorance la plus crasse, soit de la complicité dans l’enfumage des opinions publiques pour couvrir le dessous des cartes de cette affaire.

Il faut toujours avoir à l’esprit que rien, et nous disons bien RIEN en économie, finance et géopolitique, ne peut se faire sans le coup de tampon d’autorisation et de validation des sbires banksters de la City de Londres, qui est le nid, l’épicentre du vortex de la dictature mondialiste en place et ce depuis la fin du XVIIe siècle et plus certainement encore depuis la fin des guerres napoléoniennes et caractérisée par un capitalisme monopoliste galopant. De fait, Wall Street bouffe au râtelier de la City, Wall Street n’est qu’une simple succursale de la City, puissante certes dans sa force d’illusion et de coercition, mais succursale néanmoins, qui prend toujours ses ordres à la maison mère.

Ainsi le Brexit ne fait pas “réagir” la City, mais à l’inverse, le Brexit est piloté depuis le départ par la City et la haute-finance. Le Brexit, le concept même a été créé et avalisé par la City de Londres ► Source Résistance 71 du 6 juillet 2016 et en analyse dans ce billet ► BERNARD de GRANDE BRETAGNE !

Mais un bref retour au 28 juin 2016 s’impose ;

Ver-bo-ten…

Donc, quand le résultat d’un vote “démocratique” ne convient pas à l’oligarchie européiste capitaliste en place.

Celle-ci possède une arme de destruction massive ;

La propagande distillée par ces Merdias aux ordres… Et à la schlague !

Enfin, distillée, c’est joliment dit ; Catapultée oui !!!!

Le magazine Marianne du lundi 27 juin 2016 propose cet excellent résumé du Barnum d’après Brexit entièrement retranscrit ci-dessous [NdJBL : et dont les illustrations m’ont été supprimées, d’où cette mise à jour, puisque le Brexit est toujours et plus que jamais d’actualité]

Manifestement sonnée par l’onde de choc du Brexit, la presse française quasi-unanime n’a pratiquement donné la parole depuis vendredi qu’à des experts en catastrophisme, à des Britanniques désespérés ou à des pro-Brexit rongés par le remord. Quitte à snober le choix d’un peuple…

Plus de 72% des électeurs britanniques se sont prononcés le 23 juin. Une mobilisation massive qui a conduit 51,9% d’entre eux, soit 17,2 millions, à voter “Leave” : le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. Mais de notre côté de la Manche, le succès de cette consultation populaire a été éclipsé par un traitement médiatique des plus originaux qui, tout au long du week-end, a déroulé ce raisonnement : au lendemain du scrutin, les Britanniques se sont levé avec un sacrée gueule de bois car ils avaient voté sans réfléchir, donc ils regrettent et il faudrait qu’ils puissent revoter. Démonstration en quatre étapes.

► Étape 1 : “Tout le monde a perdu”

Il est à peine cinq heures du matin ce vendredi 24 juin quand la France découvre les premiers résultats significatifs du référendum au Royaume-Uni : surprise, le Brexit est donné gagnant ! En contredisant les derniers sondages et les paris des bookmakers, le choix des Britanniques nourrit forcément les matinales et les premiers papiers des rédactions. Ainsi les Français ont-ils pu se réveiller avec en partageant la “gueule de bois” apparemment généralisée au Royaume-Uni, l’expression se plaçant en hit des plus utilisées sur les chaînes d’info en continu toute la journée, reprise dans les titres de la presse sur Internet. Un lendemain de cuite que partagent en premier lieu les financiers de la City (, …) qui s’étaient prononcés contre le Brexit, mais aussi… des électeurs pro-Brexit. Ceux qui chercheront des images de célébration du camp du “Leave” ou des réactions positives à ce vote en seront pour leurs frais : unanime, la presse française ne tend majoritairement le micro qu’aux inquiets (, …), aux catastrophés () et aux pessimistes de tout poil, comme dans cette vidéo du Parisien […]

► Étape 2 : “Ils ne savent pas ce qu’ils font”

Forcément, puisque le Brexit ne peut être qu’une catastrophe vue de France, il ne peut être que le résultat d’une erreur des Britanniques. “A l’occasion du référendum sur l’UE, (les pro-Brexit) ont cru sanctionner l’establishment. Mais leurs ennuis, et ceux du pays tout entier, ne font que commencer”, nous promet ainsi qui nous explique doctement “pourquoi les Britanniques vont regretter leur vote”. Pour le , une réflexion sur l’Europe telle qu’elle est ne saurait avoir motivé le vote pro-Brexit des Britanniques, qui ont simplement manifesté là leur sensibilité exacerbée au populisme, à tel point que le titre s’interroge : “Les Américains suivront-ils le populisme britannique en élisant Trump ?” Cherchez le rapport… La preuve que “les Anglais ne savent pas pourquoi ils ont voté”, rapporte , qui analyse les tendances de recherche sur Google : ils ont attendu de voir le résultat de leur légèreté pour se renseigner sur deux questions essentielles : “Que signifie la sortie de l’UE ?” et “Qu’est-ce que l’UE ?”. Peu importe que ces interrogations puissent être celles de ceux qui ont voté contre le Brexit, et qu’elles paraissent quoi qu’il en soit légitimes ce jour-là, c’est bien le signe de l’ignorance crasse de ces électeurs qui ont fait basculer le destin européen.

► Étape 3 : “Les pro-Brexit regrettent déjà”

Ne sachant pas ce qu’ils faisaient, il est logique que les électeurs pro-Brexit s’en mordent les doigts le lendemain. Sans parti pris aucun, c’est donc l’angle que de nombreuses rédactions françaises se sont donc refilé tout le week-end, avec cette question en tête que l’on ne pose pourtant jamais les lendemains d’élections : regrettez-vous votre vote ? Et de relayer en chœur (, , ) ce témoignage d’une jeune Anglaise au Telegraph : “Si je pouvais revenir sur mon vote, je choisirais de rester dans l’UE”. En reprenant les tweets de deux électeurs pro-Brexit qui assurent également regretter leur vote, ainsi que quelques autres témoignages allant en ce sens, annonce aussi : “Certains partisans du Brexit regrettent déjà leur choix.” et viennent compléter le tableau en dressant le portrait de ces “Bregretters”. “Voter ‘out’… et s’en mordre les doigts”, termine en s’appuyant… sur trois témoins. Ou comment essentialiser la réaction de 17 millions d’électeurs à partir de quelques sources. Et les pro-Brexit fiers de leur vote, se cacheraient-ils ?

► Étape 4 : “Et si on revotait ?”

Enfin, partant de l’erreur des Britanniques et des remords qui les rongent, la presse française ne pouvait qu’appuyer une idée toute simple : puisque ce vote démocratique ne convient à personne, pourquoi ne pas rejouer le match ? Et tous de se jeter comme un seul homme sur qui appelle les Britanniques à un second vote. La consultation, qui a réuni plus de 3,5 millions de signatures ce lundi, serait l’œuvre d’un partisan du “Remain” (le “maintien” dans l’UE). Là encore, peu importe que sa fiabilité soit plus que douteuse, Marion Maréchal-Le Pen ayant par exemple annoncé qu’elle avait voté alors qu’elle n’est évidemment pas citoyenne britannique. L’initiative réjouit de toute manière la presse économique, notamment, qui a n’a eu cesse de recueillir ces derniers mois les lumières d’économistes défendant le “Remain”. Ainsi, titre avec entrain : “Plus d’un million de signatures pour un nouveau référendum !” Et de rêver tout haut, en expliquant pourquoi “la pétition aux 3 millions de signatures pose question”…

▼▼▼▼

Cette mise en perspective par les Merdias aux ordres des pouvoirs politiques corrompus eux-mêmes en mission contre nous, les peuples, était prévisible, car bouffis par leur arrogance, leur suffisance, pas un instant, ils n’avaient envisagé ce scénario catastrophe.

Normal puisque sortir de l’UE c’est verboten !

Bon pas de problème les gars, on va les faire revoter, hein ? On a l’habitude !

Le petit Nicolas s’engouffre dans la brèche et demande un nouveau traité, comme d’hab…

Une pétition est mise en ligne pour demander un second référendum, et là on atteint des sommets dans la connerie quand même ; 24 000 Nord-coréens votent, Marion Maréchal Le Pen vote, même le Vatican vote ???

Et pis aujourd’hui, non finalement, + de 17 millions pour le Brexit, 72% de participation, ça va se voir…

Donc, on revote pas…

Alors, dès le départ, beaucoup l’avait dit que l’oligarchie ne laissera JAMAIS la GB sortir l’UE.

Mais on connait aussi leur capacité à s’adapter en milieu hostile.

D’ailleurs, même la Nation Mohawk(*) nous donne sa vision de ce Freaky Brexit avec ce message : Brexit The Matrix

Nous savons qu’aucun Merdia conventionnel ne nous informera précisément de la réalité du monde puisqu’ils sont aux mains des plus grands Banksters et marchands d’armes de la planète ;

Récemment, on a pu lire que notre Résident de l’Élysée pensait à supprimer le poste de premier ministre, alors, c’est pas que ça nous gênerait beaucoup, mais ce qui nous gène c’est que toutes ces bonnes idées nous viennent des cerveaux malades des Zunies, tenez rappelez-vous ceci ; ici ! [NdJBL du 13/03/19 ► Retour vers le futur avec Inversion de Zénon l’Ailé du 5 février 2019]

Et quand on sait que les zélites mondiales sont super entrainées niveau intrigue ; 9/11 !

▼▼▼

Nous devrons trouver nous-mêmes notre chemin ;

Pour cela y a pleins de choses à lire pour vous donner des idées et relever la tête ;

Sur R71 en juin 2016 : Le peuples aux commandes : Le manifeste des « enragés » et la France des sections communales

Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs »

~Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin 1793~

Ignorer l’État et les institutions, associations libres n’œuvrant que pour le bien commun au sein de communes autonomes qui se fédèrent. Il faut créer une société parallèle, celle des associations libres fédérées, boycotter système et institutions de manière exponentielle au nombre de gens rejoignant les associations libres…

À un moment donné, la désobéissance civile, donc la confrontation avec l’État sera inévitable, mais si les gens font tourner la société déjà localement en ignorant l’État et le système politico-économique qui nous sont imposés, l’obsolescence de ces entités ne fera que croître et elles tomberont quasiment d’elles-mêmes ou avec un petit coup d’épaule « non-violent ». C’est avant tout une question d’état d’esprit individuel/collectif se confédérant par la solidarité.

Il faut cesser de nous laisser dicter nos « différences » par l’oligarchie, cesser de la laisser organiser notre division.

La première des priorités est de comprendre que collectivement il y a bien plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui nous divisent. La division est induite, fabriquée, et donc certainement pas inéluctable.

De là part toute action viable à notre sens, après comment les gens s’organisent etc c’est à eux de voir, il n’y a pas de recettes toutes faites, il y a de grandes leçons à tirer du passé, des enseignements à tirer de nos sociétés ancestrales européennes et ailleurs ;

Ignorer le système => créer les bases solidaires de la société des sociétés organique => réfléchir et agir en une praxis commune => adapter l’ancien au neuf

Qui donna lieu, un an plus tard, à un PDF N° 17 de 31 pages sur LES AMIS DU PEUPLE DE LA VÉRITABLE RÉVOLUTION : Marat, Varlet, Roux, Kropotkine et la France des sections communales

Et qui fit germer en moi cette nouvelle version PDF N° 70 de 184 pages de “Les Chaines de l’esclavage” de Jean-Paul Marat, 1774 en analyse ICI

▼▼

L’objectif est clairement de connecter les énergies, les électrons libres pour donner l’exemple d’associations toutes aussi libres par delà l’espace et le temps…

Ici & Maintenant ;

Et d’où nous sommes…

Et vu les dernières Brexitations si on pouvait accélérer le mouvement !

L’indivisible JBL1960 du 28 juin 2016

MàJ du 13/03/2019

(*)La Nation Mohawk est toujours et plus que jamais debout, la preuve par ce billet d’hier ► Qui est fou ? par Mohawk Nation News (traduction R71, complété par JBL1960)

Et plus que jamais, modestement mais surement, je suis décidée à me tenir à leurs côtés et en Gilet Jaune / Yellow Vest car nous avons bien la preuve avec le Brexit que la solution ne peut être dans la votation ni aux élections, ni aux Référendums, furent-ils d’Initiatives Citoyennes et la preuve, en France, par Macron !!!

Preuve surtout que l’avenir de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l’idéologie et de l’action coloniales, se tenant debout, main dans la main avec les peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l’harmonie de la société des sociétés sur terre.

Jo Busta Lally



Source link

Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes Free
free download udemy paid course

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up