Aller à…
RSS Feed

5 mars 2021

Radars dégradés sur les routes françaises: le bilan révisé à la hausse




France

URL courte

Le gouvernement a révisé le nombre de radars dégradés depuis le début du mouvement des Gilets jaunes. Selon des chiffres récents, 75% des radars, et non pas 60%, ont été vandalisés. Cette hausse intervient dans un contexte de vive polémique sur l’abaissement à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée sur 400.000 kilomètres de routes secondaires.

Ce vendredi 1er mars, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a annoncé sur France 2 qu’«à peu près 75% du parc de radars a été soit détruit, soit détérioré, soit attaqué, soit neutralisé». Auparavant, le gouvernement avait indiqué que «plus de la moitié» des radars en France avaient été détériorés.

«Il y a des radars qui sont masqués. Ils ne font pas de photographie, il n’y a pas de procès-verbal, mais ils continuent à enregistrer la vitesse. Au mois de décembre, en moyenne, il y a quatre fois plus d’infractions sur un radar masqué que quand il fonctionne», a souligné Christophe Castaner. Selon lui, «400% d’augmentation, et au bout du compte ça fait des morts».

Concernant la question de savoir si la hausse récente de la mortalité sur les routes était imputable à ces actes de vandalisme, le ministre de l’Intérieur a tenu à souligner qu’«il y avait un lien direct».

Selon la sécurité routière, 238 personnes sont décédées en janvier 2019, contre 229 en janvier 2018.

Une grande partie du parc de radars a subi des dégradations et destructions depuis le début du mouvement social des Gilets jaunes le 17 novembre.

Début janvier, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner avait fait état de «près de 60% des radars […] neutralisés, attaqués, détruits». La Sécurité routière s’était de son côté alarmée d’une hausse de 268,3% des excès de vitesse en décembre, enregistrés par les capteurs des radars, mais non verbalisables du fait des photos de mauvaise qualité.





Source link

Mots clés: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut