Go to ...
RSS Feed

24 May 2019

Elections européennes ou l’incroyable résilience de la Macronie ?



Les semaines passent, le pouvoir déraille, mais les sondages affirment que tout va mieux en Macronie. Il y a comme une certaine anormalité qui règne en France. Macron a fait la preuve qu’il n’était qu’une marionnette douée de parole et que sa politique n’apporterait le salut qu’à une toute petite minorité aux poches déjà pleines. Et Pourtant, il y aurait plus d’un électeur sur cinq prêt à offrir sa voix à l’occasion des prochaines élections européennes…

Les élections européennes sont déjà dans toutes les têtes. Près de deux années après la prise du pouvoir par Macron, ce sera la première fois que les électeurs seront invités à s’exprimer. Referendum qui ne dit pas son nom, il devrait logiquement sanctionner un pouvoir qui fait tout pour se mettre à dos les Français. Les insultes sont trop nombreuses pour tenir dans un seul article, alors il faut se contenter de rappeler qu’à chaque jour ou presque le président et ses ministres font passer les Français pour des moins que rien prompts à faire preuve de racisme et d’antisémitisme.

Nul, détesté, mais en tête !

Il y a comme un problème de casting. Les gouvernants sont aux manettes du mauvais pays ou en tout cas du mauvais peuple et le peuple s’est choisi la pire équipe possible pour être dirigé. Le casting est si mauvais que les Français ont décidé de ne pas attendre la prochaine présidentielle pour se rappeler au bon souvenir de la petite clique au pouvoir. Il faut dire aussi qu’ils n’ont pas le choix, car dans trois ans ils auront tellement été essorés qu’ils n’auront plus qu’à se mettre en marche en direction des Restos du cœur.

Dans un tel contexte, les élections européennes devraient sanctionner durement le pouvoir, mais non ! A en croire les enquêtes d’opinion et les sondages Macron remonte la pente et inspire même les Français pour mettre son parti de godillots en tête des européennes. C’est délirant, mais pas tout à fait inexplicable. Comme cela a déjà été dit, les études scientifiques ont montré que plus un homme politique passe dans les médias, plus sa cote de popularité monte. Peu importe ce qu’il dit, l’image suffit à convaincre nos pauvres cerveaux reptiliens. Cela s’est vérifié au cours de la présidentielle pendant laquelle Macron a parlé pour ne rien dire, ne comprenant même pas ce que ses plumes lui rédigeaient. Résultat, il a gagné face « au Mal ».

Rebelote donc pour les européennes avec un Macron qui passe des dizaines d’heures chaque semaine à la télévision (merci le « grand débat » !) et qui déroule un discours européiste qui n’est que le prolongement de sa politique malsaine et destructrice. Macron fait campagne avant la campagne et les autres partis ne peuvent que commenter cet état de fait. Pourtant, ils pourraient capitaliser sur la grogne des gilets jaunes affirment les éditorialistes amusés. Alors là il faudrait savoir si les gilets jaunes sont ou non d’affreux antisémites comme certains de ces mêmes éditorialistes le clament. Le cas échéant, difficile de capitaliser même si Agnès Buzyn, pressentie pour prendre la tête des macronistes n’hésite pas à affirmer que le Rassemblement national n’est qu’un ramassis de nazis…

Il n’y a plus d’espace pour personne, une éventuelle liste gilet jaune se couvrirait de ridicule et la vingtaine de partis en lice permet une évaporation des voix qui profite à En Marche. Après avoir asséné pendant des mois que c’est soit la Macronie, soit le chaos, un peu plus de 20 % des électeurs semblent y croire. Une minorité qui risque de faire beaucoup de mal à la France et qui va prendre les habits de majorité grâce à la magie des médias. Il reste quelques semaines pour renverser ce jeu pipé, mais le temps presse !





Source link

Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
Free Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
udemy course download free

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up