Go to ...
RSS Feed

23 April 2019

Nicolas Maduro réagit après la livraison de médicaments russes au Venezuela




International

URL courte

Le Président vénézuélien a remercié Moscou pour la livraison de 7,5 tonnes de médicaments dans le pays, rappelant que celui-ci vivait sous blocus économique américain, ce qui l’empêchait d’effectuer des achats internationaux.

Nicolas Maduro a tenu à remercier Vladimir Poutine suite à la livraison au Venezuela de médicaments et d’équipement médical, au titre des contributions russes à l’Organisation mondiale de la santé.

«Je dois remercier sincèrement l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) et le Président Poutine pour ces opportunités, cette détermination dans la livraison des médicaments, ils arrivent régulièrement, toutes les semaines», a déclaré le Président vénézuélien, dont le discours a été diffusé sur Periscope.

Le chef de l’État a ajouté que les livraisons n’ont pas été faites à titre gracieux. «Qui paye tout cela? Le gouvernement bolivarien du Venezuela, nous payons tous nos engagements», a-t-il souligné.

Nicolas Maduro a rappelé qu’un fret de 7,5 tonnes de médicaments en provenance de Russie était arrivé dans le pays jeudi. «C’est le développement des achats internationaux. Le Venezuela vit dans les conditions du blocus et des poursuites de la part du gouvernement impérialiste des États-Unis en ce qui concerne les finances et l’économie, ils s’en prennent également aux achats de médicaments», a-t-il indiqué. Avant d’ajouter: «Le gouvernement de Donald Trump viole les droits de l’Homme du peuple vénézuélien».

Parmi d’autres pays qui apportent leur aide au Venezuela en termes de médicaments et d’équipement médical, le Président Maduro a cité Cuba, la Chine, la Turquie, l’Inde et la Palestine.

Auparavant, l’opposition vénézuélienne avait déclaré que des livraisons d’aide humanitaire en provenance des États-Unis seraient effectuées dans le pays à partir du 23 février. En réponse, Nicolas Maduro a annoncé que l’envoi de cette aide était un «show politique» et un «attrape-nigaud», et que le gouvernement l’empêcherait. Les autorités ont donc déjà fermé la frontière maritime avec les Petites Antilles.

Dmitri Polyanskiy, premier adjoint du représentant permanent de la Russie à l’Onu a de son côté affirmé que, sous prétexte d’une livraison d’une aide humanitaire au peuple vénézuélien, les États-Unis sont en train de préparer une provocation «flagrante» à la frontière entre le Venezuela et la Colombie.

La crise politique au Venezuela a éclaté quand l’opposant Juan Guaido, renvoyé le 22 janvier du poste de président de l’Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s’est autoproclamé le lendemain «Président en exercice du pays» et a prêté serment au cours d’une manifestation. Donald Trump l’a reconnu comme «Président par intérim».

Une quarantaine de pays, dont le Royaume-Uni et l’Allemagne, en ont fait de même. La France l’a également reconnu comme «Président en charge». Le Président Nicolas Maduro a qualifié Juan Guaido de pantin des États-Unis.





Source link

Download WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
free download udemy course

Tags: , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up