Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

Contre le gaz russe, vive le gaz de schiste yankee !



Parlons affaires : de lourds nuages idéologiques s’amoncellent au-dessus du gazoduc de la Baltique Nord Stream 2. On cherche à établir un cordon sanitaire autour de l’entreprise publique russe Gazprom et de ses co-investisseurs, la filiale de BASF Wintershall et ses partenaires. L’industrie US du gaz de schiste, qui connaît actuellement de réels problèmes d’écoulement, veut naturellement aussi gagner de l’argent. Et, à peine camouflée par l’Etat français, il y a l’entreprise nucléaire française Orano (ex- Areva), qui considère à juste titre Gazprom comme un véritable concurrent sur le marché énergétique européen.

Et puis, apparemment à la marge, il y a un groupe d’armateurs grecs dirigé par Peter Livanos. L’homme vit en Suisse, son père, malgré son nom grec, était un citoyen US et un grand ami du clan Papandreou. Parlons de milliards de dollars, de corruption légale, de la manière dont les intérêts du capital dirigent les gouvernements.

Mais de telles vérités brutales sur le profit ne peuvent bien sûr pas être assénées à la population. C’est pourquoi le capital a toujours besoin de nouveaux vêtements. Le gouvernement français a organisé le dernier bal costumé lorsqu’il a voulu modifier la réglementation européenne sur les importations d’énergie de manière à ce que l’énergie devienne au moins plus chère. Mais les Français soutenaient haut et fort que l’Europe était “dépendante du gaz russe”. – Dans le village finlandais d’Eurajoki, non loin du golfe de Botnie, la société française Orano construit la plus grande centrale nucléaire d’Europe. Sur le marché finlandais, le fournisseur d’énergie russe Gazprom et son concurrent français Orano se heurtent directement. Au Mali, en Afrique, le groupe Orano, qui veut y extraire environ 5 000 tonnes d’uranium, résout les problèmes de marché avec l’aide de l’armée française et de l’armée allemande. C’est beaucoup moins compliqué et moins coûteux que de maintenir les nombreux parlementaires de l’UE.



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut