Go to ...
RSS Feed

24 April 2019

LES CHOUHADAS RECOIVENT UN MESSAGE FANTOMATIQUE;



LES CHOUHADAS ONT RECU UN MESSAGE FANTOMATIQUE.

Je ne comprends pas pourquoi le peuple algérien bien aimé ne vous veut pas que je meure président de la République. En 1999, je suis revenu en Algérie pour réaliser mon seul souhait qui est très modeste : avoir des funérailles nationales et un deuil international.

POURTANT DEPUIS 1999.

=== J’ai développé et élargi le champ de la corruption pour permettre aux débrouillards de s’enrichir sans aucun effort. Aujourd’hui, elle touche toutes les couches de la société et toutes les activités.

Elle a détruit les entreprises locales et encouragé les importations massives facilitées par mon modèle de développement économique qui n’existe que dans les discours et qu’ Ouyahia et Sellal avaient bien tenté d’ élaborer pendant des années sans résultat. Le trésor public est lésé car les importateurs évitent les frais de douane et les taxes d’importations, laminant ainsi les producteurs nationaux d’où une faible mobilisation des ressources pour le financer le développement social, économique, éducatif. Les richesses du pays sont entre les mains de l’affairiste créant et gérant les conflits sociaux à chaque fois que les pouvoirs publics tentent de réglementer l’activité économique. Cet état de fait implique l’exclusion et la marginalisation d’une frange importante de la société créant un sentiment d’hostilité à l’égard du gouvernement devenu à leurs yeux un oppressant.
Les tribunaux sont entre les mains du gouvernement et des groupes économiquement puissants mettant les juges dans une situation de vulnérabilité. Les tribunaux sont sous influence de l’argent et du politique. La corruption est institutionnalisée. Le pays est voué à la ruine. L’inégalité de traitement devant la loi devient flagrante.

=== J’ai démantelé, avec l’aide de l’Union générale des travailleurs algériens de Sidi Said, l’économie algérienne pour la donner aux Haddad, Ben Amor, Benhamadi, Mazouzi, Rabrab, Kouninef, Tahkout , Eulmi et beaucoup d’autres.

Depuis mon arrivée tout a changé en Algérie notamment sur le plan économique et social. Les hommes émergents sont surtout ceux qui se seraient chargés du financement de mes campagnes pour cumuler les mandats. Ces hommes moins jeunes que moi. Ils sont de la génération de mon frère Saïd avec lequel ils auraient trouvé affinités.

Ils « s’affichent publiquement, et affichent leur pouvoir ». Ils disposent de chaines de télévision et possèdent des clubs et gèrent des groupes. Ils nouent des alliances, tissent des réseaux et amassent des capitaux avec l’aide du gouvernement.

Les grands transferts du public vers le privé ont permis à ce nouveau capitalisme de s’installer en Algérie. Leur « génie » bâti essentiellement sur l’importation, rien que l’importation, a explosé. Devenus « ambitieux », ils visent à absorber, comme ils l’ont déjà fait pour une partie, les entreprises publiques sous la formule partenariat public – privé.

Déjà, l’ETRPH a remplacé la SONATRO, les magasins UNO les Galeries Algériennes et les Monoprix, CONDOR et SAMSUNG ont détrôné l’ENIE…..

=== j’ai fortement affaibli le pouvoir d’achat des travailleurs en rendant le dinar sans valeur. Les prix ont augmenté car tout est importé. En 1999, J’ai trouvé un dollar valant 66,64 dinars algériens, je l’ai rendu valant 118,05 Dale 1er février 2013. En 2002, l’euro valait 69,2002 dinars algériens, le 1er février 2019 il s’échange contre 134,941 DA.
L’allocation touristique était de 150 euros, elle est de 100 euros. Elle a baissé en Algérie et a augmenté au Maroc pour atteindre 4 000 euros et de 3000 au Sénégal par an et par personne.

=== J’ai semé à tous les niveaux la médiocrité et fait bannir dans la pratique toute notion de mérite pour faire le vide partout. Celle politique a produit, outre l’émergence des incompétences, des clowns, des chiyatines, des menteurs, des fabulateurs et des personnalités sans aucune honte. Piétinant les lois, ils se considèrent hors normes au plan de la légalité ou de la morale.

=== J’ai mis en œuvre la marginalisation et la hogra pour que notre jeunesse se jette à la mer en harragas désespérés, 2 800 citoyens ont péri noyés pour la seule année 2018.
J’ai immoralisé aussi les institutions et les secteurs d’activité. Des cadres et des compétences dans toutes les disciplines, formés par l’argent public, ont fui le pays pour s’établir à l’étranger. En 10 ans, par désespoir 2,2 millions d’Algériens dont plus de 300 000 cadres supérieurs ont fui le pays.

=== J’ai créé un modèle de gouvernance spécifique faisant que l’Algérie soit otage des personnes ou des clans qui de temps en en temps entrent en conflit pour bloquer des projets, des initiatives

=== Les recettes de l’Algérie avaient considérablement augmenté grâce à la hausse sans précédente du baril de pétrole, avait remboursé avant terme toute la dette extérieure du pays qui s’élevait à 30 milliards de dollars. En une année 2018, j’ai réalisé l’exploit à faire endetter le pays de 45 milliards de dollars soit une fois et demie que celle qui a été utilisée pour le développement du pays.
Ceci étant, je vous parle de ma feuille de route pour le quinquennat prochain… Réformes, démocratie, redynamisation de la vie politique, alternance du pouvoir …

Avant de quitter sa chaise, au lieu d’entendre les applaudissements discontinus, les chouhadas lui répondent tous en semble « Vous auriez dû appliquer votre feuille de route avant les élections d’avril 2019 et quitter le pouvoir à la fin de votre mandat.»

SERAGHNI Laid.



Source link

Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
udemy paid course free download

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up