Aller à…
RSS Feed

2 décembre 2020

Les FAU bombardent la RPL et publient la vidéo de leurs crimes .. – Les moutons enragés



Ils sont vraiment maladroits, à moins qu’ils abusent de la vodka. Comment être assez stupides pour mettre en ligne des preuves pareilles ? Soit ils savent qu’ils ne risquent rien, soit c’est pire que de la stupidité. Partagez ! Volti

******

Christelle Néant pour Donbass-Insider

Le 29 janvier 2019, l’armée ukrainienne a bombardé le territoire de la République Populaire de Lougansk (RPL), près de Zolotoye, à coup de mortier de 120 mm.
Non content de violer ainsi le cessez-le-feu et les accords de Minsk,
les soldats ukrainiens ont publié, via le réseau des volontaires qui les
soutient, la vidéo de leurs méfaits !

Non ce n’est ni une blague, ni un poisson d’avril très en avance. Les criminels de guerre ukrainiens publient sur Internet les vidéos prouvant qu’ils violent les accords de Minsk que l’Ukraine a pourtant signés et prétend respecter !

Voici la vidéo publiée par un volontaire ukrainien bien connu, Iouri Missiaguine (et ici une copie partielle faite par Inside Donetsk au cas où l’original viendrait à disparaître) :

Comme on peut le voir la vidéo a été filmée par un drone, qui servait à corriger les tirs d’artillerie de la 54e
brigade mécanisée des Forces Armées Ukrainiennes (FAU). Rien que sa
présence dans le ciel près de la ligne de front est une violation des
accords de Minsk, puisque seuls les drones de l’OSCE ont le droit d’y
voler.

Maintenant, venons en aux tirs eux-mêmes. Ces derniers visaient
manifestement les positions de la milice populaire de la RPL situées
près de Zolotoye. Ces tirs et le calibre utilisé (mortier de 120 mm) ont
été confirmés par la mission de surveillance de l’OSCE qui s’est rendue sur place.

En plus, d’après les informations communiquées par la milice
populaire de la RPL, les positions de tir des FAU étaient installées
dans la rue Zarechnia, dans la partie du village de Zolotoye occupée par
l’armée ukrainienne (Zolotoye-4). Si la milice populaire de la RPL
avait répondu à ces tirs, elle aurait touché la zone résidentielle du
village et aurait pu blesser ou tuer des civils !

Sans parler des tirs des FAU un peu avant contre le village de
Zolotoye-5 (tenu par la RPL), lors desquels deux maisons, une école et
une maternelle avaient été endommagées !

Pour rappel, installer des pièces d’artillerie en pleine zone
résidentielle où vivent des civils ou tirer sur des habitations et
infrastructures civiles est un crime de guerre et une violation de la
Convention de Genève, pourtant signée par l’Ukraine !

Le volontaire qui a publié la vidéo a présenté cette violation de la trêve comme des tirs efficaces
ayant permis de détruire une batterie anti-aérienne et un camion, en
réponse à des tirs de missiles antichars filoguidés de l’ennemi datant
du 25 janvier, qui auraient touché un camion Oural de la 54e brigade, faisant un mort et plusieurs blessés.

Problème : rien de tel n’a été enregistré par l’OSCE
pourtant installée à proximité (Zolotoye devant être normalement une
des zones pilote de désengagement). Au contraire, le 25 janvier, l’OSCE a
enregistré plusieurs tirs partant des positions des FAU situées près de
Zolotoye, mais aucun tir de missile antichar venant de la RPL !

De plus, la batterie anti-aérienne Zouchka qui était visée, était recouverte de neige, alors qu’il n’en était plus tombé depuis le 24 !

Autant dire que pour être ainsi couverte, la batterie anti-aérienne
ne devait pas avoir servi depuis au moins le 24 janvier (si ce n’est
plus).

Enfin, la Zouchka n’est pas une arme d’un calibre interdit par les
accords de Minsk (23 mm, très en dessous de la limite de 100 mm). Sa
présence n’était donc pas une violation de Minsk-2, et ces tirs des FAU
ne peuvent être justifiés par des tirs de la milice populaire de la RPL,
vu que cette batterie n’a pas pu servir depuis au moins 5 jours avant
les tirs des FAU, et que les tirs « fantômes » de missiles antichars
n’ont pas été vus par l’OSCE (que l’on peut difficilement qualifier de
pro-Donbass).

Je passerai sur le fait qu’il a fallu 14 tirs (si on compte ceux
visibles sur la vidéo) pour toucher la cible annoncée une seule fois et
encore, un peu sur le côté !

Contrairement à ce qu’affirme Missiaguine, la cible n’a pas du tout
été touchée en plein centre. La plupart des tirs ont touché la route (au
risque de tuer des civils qui passeraient par là, car cette route relie
Zolotoye à Molodiojnoye, et est régulièrement empruntée par les civils)
ou les champs.

Très peu ont touché les bâtiments (contrairement à ce qu’affirme
Missiaguine qui dit que le poste de commandement est complètement
détruit), et une voiture a été endommagée en plus du camion portant la
Zouchka.

Ce résultat très éloigné des déclarations grandiloquentes de
Missiaguine lui ont valu des commentaires assez acerbes, même côté
ukrainien. Plusieurs ont souligné qu’on ne pouvait pas parler de
destruction, mais de dégâts, et que ces tirs montraient le peu de
professionnalisme des soldats ukrainiens.

Quatorze obus pour toucher la cible une seule fois et pas en plein
centre avec un drone pour corriger les tirs, c’est vrai qu’il n’y a pas
là de quoi pavoiser, et encore moins de quoi tendre publiquement le
bâton pour se faire battre.

Car avec une telle vidéo, la RPL dispose d’une preuve tangible que
les FAU violent ouvertement les accords de Minsk et le cessez-le-feu. La
seule chance de Kiev, c’est que l’OSCE, la France et l’Allemagne
ferment les yeux sur ces crimes. Mais le jour où la situation changera,
cette vidéo ira rejoindre les épais dossiers de preuves des crimes de
Kiev dans le Donbass.

Christelle Néant



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut