Il ne peut pas s’en empêcher. Devenu constitutionnellement président de TOUS les Français, il rejette les : pauvres, fainéants, illettrées, alcooliques, gens de rien, fouteurs de bordel, gaulois réfractaires, Bretons maffieux, déconneurs.

Ainsi insultés, les Français le haïssent.

Alors il promet : « Je ne vais plus parler comme ça ». Et aussitôt, il fustige le gilet jaune « Jojo » qui prétend s’exprimer dans les médias.

Pourtant « Jojo », c’est le peuple en jaune dans lequel 7 à 8 Français sur 10 se reconnaissent !

Mais lui, Manu l’Eborgneur, il n’aime que Bribri-Marie-Antoinette (1) et il ne fréquente que Neuilly-Auteuil-Poissy, les foulards rouges-Hermès, les bases militaires, un sous-marin, un porte-avion, une caserne de CRS (où il se sent protégé de « la foule haineuse ») et les salles de fêtes villageoises où des maires choisis sont entassés, filmés, impressionnés : otages.

Et il croit parler aux Français. Ah, oui, vraiment, Macron n’est pas réformable !

Théophraste R. (Fils d’un charretier et d’une poissonnière, bordel, quel merdaillon, ce banquier !).

PS. A déguster aussi, son jugement méprisant sur le parler des boxeurs et des gitans.

Note. (1) En Egypte, Brizitte arborait des baskets Vuitton égayés d’un revêtement d’or sur l’arrière et valant plus de 600 €. Comme quoi, le jaune, ça habille bien, me fait remarquer madame Jojo, chaussée de bottes en caoutchouc au rond-point des Quatre vents.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *